Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie.. épisode n° 183 Première chronique de l'Année

20190715_120431 copie copier.jpg
 

– Hé ! C’est VENDREDI !

– Et alors ?... C’est le jour du poisson !

– Le jour du poisson ?... Mais je REVE !

– T’as pas besoin de hurler. Je ne suis pas sourd.

– Et l’aut’… J’y crois pas… Le vendredi c’est le jour du poisson… C’est le jour de ta chronique ! J’te f’rais dire…

– Ha ! C’est vrai… tu fais bien de me le rappeler. Mais j’avais dit que j’arrêtais jusqu’en Janvier.

– Mais on est… en janvier.

– Non, mais un peu plus tard en janvier !

– Hé ! T’as pas bu que du Champomy pendant les fêtes… T’as pas un peu  mal aux cheveux ?

– Non, non  j’ai été très raisonnable.

– Moi aussi !

– Pourquoi… ça boit les fées ?

– Beuh !  C’te question. Comme tout le monde.

– Mais une fée, c’est pas vraiment comme tout le monde ?

– Mais si, mais si c’est comme tout le monde à part pour d’infinis détails comme les ailes par exemple, mais pour le reste c’est tout pareil.

– Tout pareil ?

–  Oui tout Pareil.

– Ou presque ! T’es immortelle. C’est pas donné à tout le monde d’être immortelle.

– Y’a que ce détail qui te turlupine ?

– Ben c’est pas un détail.

– Meuh Si !  Meuh si ….C’est un gros détail mais c’est un détail. C’est comme l’argent. Quand t’en n’as pas t’en rêves et quand t’en as… tu te rends compte que ça fait pas le bonheur.

– Ca y contribue un peu !

– Moui ! Je reconnais… Mais y’a pas qu’ca ! J’en connais qui sacrifieraient leur fortune pour un grand amour un vrai grand Amour.

– Bien sûr.  Mais y’en a d’autres qui rêvent d’un grand Amour d’un vrai et qui de toute manière n’ont pas de fortune à sacrifier.

– T‘façon l’Amour ça ne s’achète pas !

– Ha ! Enfin !

– J’en sais quelque chose…

– Ho ! t’es triste ?

– Pas du tout ! Parce que Moa…Bon !  j’en sais quelque chose

– Qu’est-ce que tu veux dire ?

– Rien…rien…Ben ton mannequin…

– Eh, la fée ! Laisse-là où elle est ; mon mannequin. Ça lui fera des vacances.

– Meuh, je disais ca comme ça pour prendre des nouvelles.

– Ben y’en a pas… de nouvelles. Y’a pas de mannequin dans ma vie…

– Ok d’accord ! En tout cas elle ressemble à un mannequin.. De poche, mais un mannequin.

– Ouf !

– N’empêche !

– N’empêche rien du tout !

– Et pour changer de sujet,

– Re Ouf !

– Tu fais le Salon du livre d’Avignon en février ?

– Pourquoi tu me poses une question dont tu connais la réponse ?

– Ca te permet de confirmer pour tes lecteurs qui ne seraient pas au courant.

– Oui je fais le Salon du livre d’Avignon  qui est un festival du livre: L’Autre Festival du 7 au 9 février.

– Et en plus tu le fais en qualité d’auteur et de chroniqueur ?

– On va essayer !

– Y’a du beau monde !

– Oui y’a toujours du beau monde… comme l’année dernière

– Toi en plus !

– Je suis très honoré d’y etre invité.

– Moi aussi !

– Pourquoi on t’a invitée ?

– Non, mais j’y serais quand même… sur ton épaule… comme l’année dernière.

– Et bien comme l’année dernière je veux que tu sois in.vi.si.ble.

– J’te parlerai à l’oreille au cas où.

– Au cas où quoi ?

– Au cas où… On sait jamais… que je sente une rude concurrence s’approcher avec des yeux qui font bing ! Bing !

– N’importe quoi ?

– Mais non, pas n’importe quoi !

– Je te l’ai déjà dit tu te fais des films… Je n’ai rien d’un séducteur. Je suis juste encore un peu photogénique et pas du tout dans l’air du temps !

– Meuh ! Moa je…

– Je sais ! Mais moi pas !

– Et, je croyais que tu devais te reposer ? Et je vois que tu     n’arrêtes pas d’écrire. C’est la suite de « Dans la peau » ?

– Non pas vraiment une suite, mais…

– Ça se passe au même endroit. On retrouve Jean le patron du bar d’en face, Manon la fleuriste, et même… ?

– Mais il ne faut pas raconter.

– Meuh ! Je raconte rien l’aut’… je situe. On était tellement bien dans cette ambiance que…

– Chuuuttt !!!

– Chut ! Meuh j’ai rien ditctwgro99.jpg

– Mais rien avec toi, c’est déjà trop !

– Et ça sortira quand ?

– Si tout va bien avant l’été !

– Et si tout va très très bien ?

– Au printemps.

– Je me languis… mais t’as du boulot !

– Je sais !

– Alors tu vois, il ne faut penser qu’à ça… Te focaliser sur ton livre ! Et ne pas se laisser distraire par…

– Par quoi ?

– Un manne…

– Stop !

– Non, mais moi je dis ça je dis rien, c’est juste  pour toi.

– Bien Sûr ! Bien sûr…je n’en doute pas.

– Et tu sais quoi ? Je vais te laisser écrire tranquille. Que tu ne me reproches pas de t’avoir distrait.. Bon je te fais un Gros Schmaalllfff sur la joue ! Et … Tu sens bon dis donc ! C’est pour moa ce parfum !?

– Evidement  c’est pour toi !  Pour qui veux-tu que ce soit ?

– Sais pas ! … Pour moa ?... t’es sûr ?

– Oui, pour toi !

– Alors je te refais un autre gros Schmaalllfff ! Sur l’autre joue !

 

Ainsi Va la Vie

Williams Franceschi

 

 

Conseils de la semaine

 

37600749_2109469035793329_4497011190488104960_o.jpg

 

51668592_10215842239241674_687095605155069952_n - Copie.jpg

 

 

 

img145.jpg Capture 2.JPG71211520_963866727287010_1331343147686428672_n.jpg 73497861_3416182558421803_1195850699162779648_o.jpg74230459_10220812052110732_8530512181861548032_n.jpg
71832046_2361210850873280_8874360911322677248_n.jpg  

   

                          

                                                                                                                       

41LrXyGfu8L__SX324_BO1204203200_.jpg
 



03/01/2020
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 167 autres membres