Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie… épisode n°94 …Les grandes résolutions

12036927_1035930606447022_530258099545513501_n.jpg
Comme chaque année  début janvier et même quelques jours avant la saint Silvestre, pour planter le clou encore plus profondément, après y avoir allégrement cogité  on prend de grandes résolutions.  En principe ce sont les mêmes, à une virgule près,  que celles déjà prises l’année précédente que nous n’avons évidemment pas tenues mais ébauchées.

 

Mais ! Cette année ; c’est pas pareil ! Cette année on est décidé ! Cette année on va s’y tenir. En plus, coup de pot, mais on s’y attendait un peu, en pleine réunion de famille et d’amis  on nous pose la question traditionnelle : « Alors pour cette année, qu’est-ce que tu as pris comme de bonnes résolutions ? » Même si leurs sourires en coin  sentaient le scepticisme à plein nez  avant notre réponse, ça ne pouvait pas mieux tomber.

 

 

Comme s’il avait fallu cette poussée dans le dos  pour nous forcer à  nous jeter à l’eau du haut de ce plongeoir de dix mètres, on y va ! D’abord saut de l’ange et puis pénétration dans l’eau avec le moins d’éclaboussures possibles.

 

Terribles aveux si on y réfléchit dont on aurait pu se passer ; mais tant pis. Les dés sont jetés Et pour être sûr de  s’y tenir, de ne pas revenir en arrière et passer pour des imbéciles on poursuit et on décline haut et fort en rentrant dans les détails.

 

Haut et fort. On joue cette pièce en un  acte avec conviction. On  baisse  les yeux, pour accompagner une grimace dont le rictus nous déforme la bouche et ponctue nos  certitudes comme si nous formulions, la main sur le cœur,  un serment de fidélité à notre parole donnée.

Et pour être encore plus persuasif on joue  une comi-tragédie  devant ce public-témoin sachant que, grâce à cette saynète, il ne sera désormais plus possible de  se défiler.

 

Parce que… parce que il faut se bouger. Revoir les mauvaises habitudes qui n’auraient jamais dû s’instaurer. Et la liste est plutôt longue. Selon les cas  elle commence par :

1) Arrêtez de fumer.

2) Changer profondément  ces parties de notre caractère que nous savons nocives.

3) Attaquer un vrai régime.

 « Promis juré cette été je rentrerai dans cette jolie robe qui m’allait si bien en… » Vous avez même oublié l’année, et qu’importe puisque même si vous y parveniez, la si jolie robe est complétement démodée. Et pour se donner toutes les chances de réussir ; s’inscrire dans une salle de sport ou s’offrir, mais là vous hésitez ;  un rameur ou un vélo d’appartement.

 

 4) Ne plus se laisser berner ni au boulot ni par des amis qui profitent de notre gentillesse mais pas que… et j’en passe.

Rien qu’après ces annonces de poids, comme si l’on s’était délesté d’une charge, on se sent vaguement  plus léger.

 


Maintenant qu’on a annoncé la couleur ; on a les pieds bien calés dans les starting-blocks et y’a plus qu’à... Y’a plus qu’à pousser et  donner la pression,  pour démarrer la course sur les chapeaux des basquets… Y’a plus qu’à… attendre aussi le coup de feu qui indique le départ…  parce que ça n’ était prévu que pour dans quelques jours voir quelques semaines.

 

Là on est encore en pleine digestion de réveillon et de fêtes et on a encore de la famille qui risque gentiment  de passer pour nous embrasser ou déguster le gâteau des rois et la bouteille qui l'accompagne... On ne peut pas décemment commencer un régime quelconque dans ces conditions … Ca peut bien attendre quelque jours. On est plus à ça près… quant à l’inscription en salle de sport on va attendre de toucher la prime du mois prochain, parce qu’avec les fêtes et les cadeaux on est un peu short au niveau budget.

 

Maintenant qu’on en a parlé on craint trop le ridicule pour rebrousser chemin. Maintenant c’est impossible. Sauf que ; impossible n’est pas français… qu’a l’impossible nul n’est tenu… mais aussi qu’a cœur vaillant rien d’impossible. Donc, on va s’y tenir pour une fois à ces satanées résolutions.

 

La différence avec les autres années c’est que les autres années on disait : « Je vais essayer d’arrêter de  !... » Et cette année on a dit : «  je vais arrêter de  !... »

Il me semble que certains d’entre vous se reconnaissent et d’autres reconnaissent une amie ou un proche.

 

Mais au fait, personnellement, sans confondre les vœux et  les bonnes résolutions qu’ai-je décidé ?  Vous êtes curieux de savoir?  Les bonnes résolutions je les prends à longueur d’année. Mais je les prends toujours à la  limite de la  catastrophe quand les voyants rouges s’éclairent ou clignotent très fort. Et cette année j’en ai pris quelques-unes qui vont certainement me faire du bien, si j’arrive à m’y tenir, et bizarrement je sens que je vais y parvenir.

 

Le régime c’est évident. Et oui je suis comme vous pas un extra terrestre. Ce n’est pas le poids superflu qui me gêne mais mon look. Je ne retrouverai pas ma ligne de vingt ans, d’ailleurs je ne le cherche pas,  mais au moins mon allure d'il y a 15 ans juste avant un petit accident. Y’a juste ou a peu près 15 kilos à éliminer. En plus je sais parfaitement comment y parvenir pour avoir déjà vécu l’expérience ; je vais juste la renouveler.

 

Ho ! le régime qui n’en est pas un, est simple et efficace ; j’arrête le pain et toutes les boissons alcoolisées. Non, je ne suis pas un alcolo, je ne suis pas obese non plus je vous rassure, mais comme Jean-Pierre Foucault il suffit que je regarde une bière dans les yeux pour prendre 300g alors je me remets à l’eau. Là, c’est la résolution me semble-t-il la plus importante. Il faut souvent dans ce genre de résolutions avoir une énorme motivation c’est elle qui drive la volonté.

 

Chez les hommes, et certainement chez les femmes la motivation est proportionnelle à l’objectif. Et l’objectif  a souvent ses raisons. Les raisons les plus courantes quand elles ne sont pas d’ordre médicale sont sentimentales. Il suffit de tomber amoureux et alors tout à coup on peut déplacer les montagnes et se métamorphoser pour plaire. Et ce qui paraissait infranchissable ou même une fois tombé dans l’habitude ne nous frôlait même plus l’esprit,  coule de source.

 

L’envie de séduire peut avoir tant de puissance mais s’étiole assez vite. Sauf pour les artistes ou la séduction se joue avec le public mais c'est un autre sujet. Mais le besoin de plaire à l’autre, de briller dans ses yeux, que cette autre vous accompagne  déjà ou plane encore dans vos rêves;  Alors ça c’est le top des motivations ! J’ai connu les deux. D’ailleurs que n’ai-je connu ? Je me le demande. Vous aussi?  Aujourd’hui  suis-je dans le  cas de figure que je viens de citer?...Mystère! Juste l’envie de retrouver mon corps plus que de me servir de son image. Ou très peu soyons honnête...   

 

DSC03621.JPG
Une autre résolution ? Décidément il faut tout vous dire ! nous n'aurons bientôt plus de secrets.   Comme je suis un angoissé permanant et souvent, avec le recul, pour des raisons qui n’en valaient pas vraiment la peine; j’ai décidé de prendre les choses avec beaucoup plus de philosophie et de détachement.

 

Et un truc que je m'applique maintenant depuis quelques mois et qui n'est pas fastoche: m'obliger a écrire au moins trois pages par jour des romans en cours... Plaisir et galère… mais le croirez-vous pour l'instant; j'y parvient. Le vœux  que je formule et de réussir a continuer.

 

 Ah !  Aussi un détail. Chaque année depuis des lustres à de rares exceptions près  je faisais un break entre Noël et jour de l’an… Cette année, je crois que je vais faire un break entre le jour de l’an et Noël prochain et peut-être renouveler l’expérience par tacite reconduction…Non je plaisante. 

 

Les derniers évènements qui ont marqué ma vie en fin d'année dernière m'ont fait réfléchir. Non pas qu'avant je ne faisait pas mouliner ma matière grise au contraire et peut-être même trop; à me demander d'ailleurs si entre neurones et synapses le bourrin ne tournait pas en surchauffe… Mais parfois certains évènements inattendus changent les donnes. Il faut savoir faire le vide et  relativiser. Peser l'important et le futile.

 

Des cons qui encombrent notre existence et parfois tentent de nous pourir la vie y'en aura toujours... Mais il faut apprendre a regarder les autres... toutes les belles personnes qui nous entourent ça soulage...Et, Important très important; apprendre à donner sans rien attendre en retour. Nous sommes entourés de gens, de copains de simples connaissances ou d'inconnus pour qui souvent, un mot, un regard un sourire, un compliment,  ne leur fera pas simplement du bien mais peut leur redonner confiance.  Et un truc aussi qui ne nous coute souvent rien que l'envie d'agir; donner :"Un petit coup de pouce" une aide invisible pour qu'il ne se sentent pas redevable  c'est ça aussi l'Amour!

Cette année comme les précédentes je vous souhaite beaucoup d'Amour.   

 

 Ainsi va la vie…

 

(A suivre…)

 

Williams Franceschi

 

 

 

 

Quelques visages d'artistes que je connais un peu ou beaucoup plus intimement   à qui je souhaite une année en feu d'artifice....

 

DSCF1613-441-442.jpeg (2).jpg
sophie bria.jpg





1397276_187209271482474_406734430_o.jpg
12190810_665167480292974_5069336254405058744_n katiba.jpg




19029380_10155470242034214_902395621599064182_n.jpg12594051_10208161359088960_4506615817708167376_o.jpg
45640431_2145243112460266_9113381596601253888_n (2) - Copie.jpgDiane-Capt-Bardenas-S.jpg






36820624_10212191717769424_5787675414423928832_n.jpg10550041_396044240578698_8139773580954899220_o.jpg

marilyne martin.jpgjulie arnold.jpgmarion dumas 2.jpg

s_28889redim_recadre_photo.jpg27541069_1967069706666436_8510332201200906807_n.jpg13442133_10207958952070767_6756462878796413097_n.jpg13624455_519668111569920_1593251372_n - Copie.jpg10175008_10152570493446795_2945739627737932379_n.jpg
13164427_1001680726584028_9199514511371932907_n.jpg

















12/01/2018
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 154 autres membres