Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie… épisode n° 282 « Mais qui est le GRAND AMOUR de Sylvie Ayme ?

IMG_20220510_162836.jpg

Sylvie Ayme. Son nom est régulièrement imprimé des millions de fois dans tous les hebdos de télé et les  programmes des quotidiens... Mais qui est le GRAND AMOUR de cette réalisatrice aux audimats pharaoniques?

 

Tout en nous promenant dans Nancy aux abords de son tournage en cours,  si je vous disais tout ?…

 

Vous êtes impatients ? Je m’en doute. Mais comme dit le proverbe ; tout vient à point… donc, suivons sans précipitation  le fil de ce ixième jour de Tournage de son   quatrième Meurtres à…, avant d’arriver à la conclusion qui vous intéresse.

 

 

Confidence pour confidence, je lui avais murmuré que j’écrirai un ou plusieurs articles sur le tournage de son « Meurtres à Nancy » sans lui préciser mon  envie secrète, au moins dans l’un d’entre eux, de surtout parler d’elle, de braquer ma caméra d’encre et de papier principalement sur la femme, la réalisatrice, la metteur en scène et l’artiste jusqu’au bout des ongles. Elle, Sylvie Ayme en immersion dans son tournage.

 

 

Capture acteurs 4.JPG

Pourquoi ne pas lui préciser mon intention ? Parce que la connaissant un tout petit peu, elle m’aurait dit : «Ok ! Tu veux parler de moi c’est gentil et j’apprécie, mais puisque tu vas aussi parler du film; surtout… il faut que tu cites mon jeune et fantastique producteur Antonin Ehrenberg et Elisabeth Yturbe sa coprod. 

 

IMG-20220427-WA0000.jpg

 

N’oublie pas mon directeur de la photo Marc Romani, toujours le même et Julie David pour le casting… et pense à citer mon Ingénieur du son François Domerc,  ma costumier Sophie Puig,  ma chef décorateur Ann Chakraverty ma Scripte Dominique Roisin… mon premier assistant Eric Pierson et n’oublie pas non plus les auteurs, on n’en parle pas assez des auteurs : Killian Arthur, Nicolas Jones-Gorlin…. Ha aussi !... La musique et mon compositeur, si inspirant et magnifique qui subliment merveilleusement cette histoire! Jérôme Lemonnier. Et puis ? Ah oui !… puisque tu vas parler des acteurs, en dehors de Christiana Réali qu’on ne présente plus et Fabrice Deville que je connais depuis « Sous le soleil » et avec qui on a déjà fait Ariane  Ferry et Cassandre ensemble,  il y a aussi Nelly LawsonSophie-Marie LarrouyConstance DolléSelma Kouchy et Julien Crampon ».    

 

 

Capture acteur 3.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce  monologue imaginaire  je l’entends et je la vois rythmant ses paroles d’un index gentiment autoritaire pointé ; un peu vers le ciel et beaucoup vers moi. Connaissant sa générosité, voilà pourquoi je ne voulais pas la prévenir .

Et même, si tous les intervenants, à quelques degrés que ce soit, sont essentiels, les citer tous, risquait d’alourdir mon introduction vous le comprendrez aisément. Non ? Ca n’alourdit pas ?...Tant mieux. Maintenant… entrons directement dans le vif du sujet :

 

Sylvie Ayme en immersion dans le tournage de « Meurtres à Nancy » 

 

sur le tournage.JPG

nous emmène au fil des scènes qu'elle capture  de la bibliothèque Stanislas à l'ancienne faculté de médecine en passant par  la villa Majorelle et tant d'autres lieux devenus décors naturels de son film...  Aujourd’hui, pour le… je ne sais plus combientième de jour de tournage, pas besoin de chercher sa casquette pour la repérer, elle arbore juste sa crinière blonde qui en cerclant son visage lui donne un air de « Casque d’or » version  2022.

 

IMG_20220510_162750.jpg

 

Elle est là, immobile concentrée, bras croisés, hermétique au reste du monde. Hyper concentrée comme un athlète  de haut niveau qui visualise mentalement son mouvement avant de se lancer...

 

Une scène plus tard  elle s'arrête à un mètre de sa caméra. On dirait qu’elle pense à autre chose mais non. Sauf quand elle dirige ses acteurs où son esprit se focalise sur eux et leurs jeux… et encore,  croire que son cerveau ne fait qu’une seule chose  la fois est une illusion, puisqu'’en même temps, son œil capte l’éclairage, les ombres, la lumière, la couleur… la couleur qui comme un parfum nappe l’ambiance, son ambiance.

 

fr3 3.JPG

 

Nous, on ne voit rien mais elle, elle voit tout. Rien ne lui échappe même pas ce livre de travers dans la bibliothèque, ni ce rai de soleil artificiel qui se profile sur le bureau. Elle est pourtant parfaitement assistée mais, métier oblige…. après 25 ans de tournages presque non-stop, plus de 120 films, téléfilms, fictions, documentaires et encore j’ai dû en  paumer en route  tant la liste est longue, elle sait de quoi elle parle et elle maitrise. Elle maitrise même au-delà de certains grands,  très grands, que j’ai admirés et côtoyés c’est vous dire.

  

IMG_20220510_162950.jpgDerrière une fragilité apparente toute relative qui fait sa force, c’est la boss et elle fait le job en maitre incontesté et incontestable. Pas tyrannique bien au contraire c'est plutôt la bienveillance qui la caractérise. Elle joue et fait jouer une partition qu’elle connait sur le bout des doigts.

 

 

Une amie commune et comédienne m’a susurré comme un aveu : « Elle connait les dialogues de tous ses acteurs… » Et  c’est justement pour ou à cause de cette connaissance parfaite que souvent elle anticipe, recadre ou réécrit, juste pour une note, un mot, une expression, un geste. Elle sait, elle sent, elle devine et elle réagit au quart  de tour. Elle perçoit l’invisible, capte l’image avant sa caméra et la séquence s’articule dans sa tête comme si elle était déjà dans la salle de montage.

 

IMG-20220427-WA0006(1).jpg

On pourrait croire après la fin de la prise qu’on peut lui parler… d’ailleurs elle écoute, tant qu’elle vous regarde, même sur le côté du coin de l’œil. J’aime ces regards-là. Après, elle entend et vous  répond par courtoisie, mais ne vous y trompez pas, elle est déjà ailleurs, sur, dans, au cœur de la prochaine scène tout en se remémorant la précédente, en se rongeant les ongles à se manger les doigts, ou en se mordillant l’intérieur de la lèvre, puis en affichant un sourire…ou pas !

 

La journée terminée, a-t-elle quitté sa peau de metteur en scène ou de réalisatrice ? Pas vraiment. Cette nuit elle revivra inconsciemment cette journée tout en préparant la suivante et se réveillera  plusieurs fois pour un détail qui la turlupine. Un rien dans un dialogue sur lequel elle sait par avance que la comédienne, dont elle connait le rythme, le débit et la voix qu’elle entend tourner comme une musique dans sa tête, va buter. Alors elle cherche… pas longtemps parce qu’elle trouve très vite. Elle n’a pas le temps. Pas de temps à perdre, pas de temps à tergiverser, pas le temps de penser à qui que ce soit, pas le temps de penser… à autre chose… qu’à son film.

 

  IMG_20220510_164707.jpg

Elle aime les artistes. Je l’ai déjà  écrit mainte fois mais j’insiste, ce détail qui n’en est pas un est primordial, elle aime les artistes et connait tout de leurs egos à leurs hypersensibilités et sur un tournage  elle aime tous ceux qui l’entourent sans exception. D’ailleurs, en parlant des acteurs avec qui elle travaille elle dit, presque maternellement : MES acteurs ! Et elle a raison ce sont bien SES acteurs et ils l’aiment. C’est fou comme ils l’aiment. Et le résultat prouve qu’ils ont raison.

 

J’aimerais modérer mon enthousiasme et mon admiration débordante à l’égard de Sylvie Ayme mais au-delà de son immense talent visible et presque palpable je ne peux m’empêcher de comparer son métier, son humilité, sa sagesse, son perfectionnisme, sa bienveillance et ses doutes, avec tous ces réalisateurs qui se la pète et jouent les cadors sur les marches de nombres de festivals ou de plateaux télé alors qu’ils n’accouchent le plus souvent que de navets qu’eux-seuls et une poignée d’opportunistes considèrent comme des chefs-d‘œuvre. Mon réalisme me perdra.

 

 

 

 

Pour l'anecdote, Il y a peu, quelques belles pointures du théâtre et du cinéma, et deux géants en particulier  qui me font l'honneur de lire mes articles, m’avaient dit sans se concerter à quelques mots près, qu'eux aussi avait vu, perçu et ressenti le talent de Sylvie Ayme. Ce talent qui fait la différence. Et ils m'incitaient plus encore à braquer la lumière sur cette artiste de l'ombre. "Elle le mérite mille fois. C’est superbe ce que fait cette fille..." Un rien intimidé,  je leur avais répondu qu'évidement je continuerai mais qu'au fond, la reconnaissance elle l'avait déjà obtenue... C’est le public qui est le seul maitre du jeu». Et le public ne s’y trompe jamais. La preuve le nombre de téléspectateurs qui ovationnent son travail  même pour des rediffusions.

 

cap 5.JPG

Pour terminer, je vais un rien me plagier moi-même en reprenant une conclusion que j’avais déjà utilisée en partie il y a quelques mois. Mais que voulez-vous je confirme et je signe : Cette fille, j’aime bien cette appellation fille au lieu de femme  que mes deux amis posent sur elle avec élégance et paternalisme, cette fille  a du génie !

 

Cette fille a du génie ! Juste après avoir envoyé cette affirmation je suis allé vérifier la définition de : «Avoir du génie». Et que dit le dico ? Oui qu’est-ce qu’il nous dit le gros plein de pages qui est la référence absolue ? Il dit: Avoir du génie: Aptitude naturelle de l'esprit de quelqu'un qui le rend capable de concevoir, de créer des choses, des concepts d'une qualité exceptionnelle.

 

Haaaaa !  Ça me plait cette définition ! Donc, en accord avec le dico je confirme ! Cette fille a du génie…

 

IMG-20220429-WA0004.jpgSon « Meurtres à Nancy », par l’histoire peu ordinaire et parfaitement  ficelée, les comédiens à l’affiche, tout, des décors  en  passant par  l’éclairage, et évidement la réalisation  qu’elle dirige comme une grandiose symphonie ne me laisse aucun espace pour le doute! Au milieu de cette histoire sur fond de sorcières elle est  la  fée... obligatoire pour orchestrer tout ça...

 

Encore quelques jours de tournage avant des semaines de montage… mais déjà je pressens que: Ca va faire un CARTON ! C’est obligé.

Bravo ! Sylvie Ayme  et bravo à toute ton équipe.

 

 

Ah, au fait, je n’ai pas répondu à la question titre : Qui est le

grand Amour de Sylvie Ayme ?… Vous avez une idée ?...

je m’en doutais vous êtes perspicace. Elle l’a rencontré à 12 ans… et elle lui est toujours restée fidèle ça ne vous étonne pas ? Moi non plus. ...

210035342_5895035103869857_7925068710860957290_n - Copie.jpgTout a commencé par une minuscule camera et son effet magique qui l’a entrainée… entrainée… entrainée. 

Bien sûr vous l’aviez deviné, le grand amour de Sylvie Ayme ; c’est son métier….Passion, Vocation, Amour fou, son métier dans son intégralité !

 

 

Ainsi Va la vie…

 

Williams Franceschi   

 

Pub..............................PUB.................................pub.....................................................

 

big_artfichier_774087_9315411_202204030324507.jpgCoffret-Collection-Les-Souvenirs-DVD.jpg

big_artfichier_774087_9315407_202204030057214.jpgbig_artfichier_774087_9315410_202204030300957.jpg

 



11/05/2022
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 186 autres membres