Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie… épisode n°166... Quand ma fée s'en mêle

 

 

Alors ça y est ! Le festival d’Avignon ; c’est terminé ?

– Et oui ma p’tit fée presque une semaine déjà.

67448642_3044051042301625 copie copier.jpg– C’était bien dis donc…. Même si y’avait trop de…! Et pas assez de… Eh ! N’empêche, elles m’aiment bien les comédiennes.

– Mais tu sais, y’a pas que les comédiennes qui t’aiment bien.

– Moui… mais elles… elles te l’ont dit. Julie Marie elle a dit : « Je l’adore ta petite fée… ». Et Marion Dumas elle t’a dit qu’elle m’adorait aussi. Et que ta petite fée ça avait un rapport avec ton rôle de Péter Pan.

– J’ai eu le rôle mais le film ne s’est jamais tourné. Vieille histoire. On va pas en faire tout un pataquès .

– N’empêche ; elles l’ont dit !

– Elles ont dit ça ?

– Et oui elles ont dit ça !

– Et comment tu le sais ?

–….

– Non mais répond ! Comment tu le sais ?

– J’y suis allée avec toi…

– Avec moi ?

– En cachette.

– NOoooon !

– Si ! En cachette… invisible… dans la voiture avec Patrick et toi et après sur ton épaule… invisible.

– Mais c’est pas bien ça !

– Je sais. C’est vrai. C’est pas bien… mais…

– Mais quoi !

– Je m’en fous ! C’était trop bien.

 

20190725_183417.jpg
– Ah !?

– J’adore te voir interviewer… Avec ton air de ne rien demander, de laisser venir, de parler de toi pour les mettre en confiance… Hum ! J’ai adoré et Patrick aussi.

– Patrick c’est normal il découvrait et puis il a pris des photos.

– Oui mais avec ce que tu lui avais déballé sur la photographe Sophie Vernet… Ouille ! Ouille !  Ouille !…   Avec Sophie j’ai rien besoin de lui demander ;  elle devine… je ressens ; elle devance mon attente… avec des mots comme ça… y balisait le Patrick !

– Non ?

– Si !

– Merde j’ai pas fait gaffe.

– Y t’a même dis : Tu es très impressionnant ! C’était pas pour du beurre.

– Mais je ne suis pas !... impressionnant… et puis il parlait d’avec certains artistes.

– Et sous-entendu un peu pour lui…Toute façon tu es impressionnant c’est pas nouveau et tu le sais. et ça ne l’a pas empêché de faire de très jolies photos. Même si c’est pas un pro. Et justement il s’est super bien débrouillé.

– C’est vrai. 

 

– Remarque, quand tu as fait tomber deux fois l’étagère du mur avec tous les flyers, les affiches et les programmes, pendant l’interview de Martine Fontaine faut reconnaître que si ça a fait rigoler la première fois, la deuxième pour la concentration c’était pas top !

– Bon, et en plus d’être clandestine tu t’es amusée à tout noter ?

– Meuh ! Non, Meuh non pas du tout ! Je sais rester discrète moa.

– Ce sera bien la première fois.

– Meuh ! L’aut’ Tu veux que je raconte tout ?

– J’ai rien à cacher !

– T’es sûr ?

– Mais oui que je suis sûr. Et je te rappelle que c’est ma chronique et que tout ce que tu dis c’est moi qui l’écrit. Et tout sort de ma tête.

– Ha parc ’que tu le crois encore ça ?

– Bien sûr que je le crois !

– Tu te fais des illusions ma plume adorée. Je t’ai déjà expliqué que je t’échappais. Je ne suis pas un personnage comme tu le crois ! Je ne suis pas une peluche au bout de la main d’un ventriloque MOA ! Je suis une fée Moa ! Et une fée elle fait !... ce qui lui plait !... Bon on va pas se disputer toute façon j’ai raison un point c’est tout !

 

DSC04052.JPG
– Donc j’ai rien à dire.

– Si si tu peux.

– Merci pour l’autorisation

– Au fait, elle est jolie Marion et…

– Ah !  Tu vas pas recommencer ?  Puisque tu étais là tu as bien vu que…

– Oui, mais j’ai aussi entendu.

– Entendu quoi ?

– Patrick y t’a dit que de toutes les comédiennes que vous aviez vues jouer elle était, avec Julie Marie mais dans un autre registre, au-dessus du lot. Il t’a même fait comme ça avec sa main au-dessus de sa tête.

– Ben oui ! C’est incontestable. C’est une vraie grande comédienne.

– Tu lui as même répondu :   « Dans cette pièce elle donne un cours magistral. Tout y est du rire aux larmes, du dédain  à l’émotion … et elle maîtrise à un point que tous les élèves, comédiens en herbe ou pas, devraient venir l’écouter  pour comprendre ce que le mot « Jouer»  veut dire ! C’est une artiste de la pointe des cheveux au bout des ongles  Et t’as rajouté : « sans parler du mot  Talent ».

– Ben je suis ravi que tu me rappelles mes propos  je le pense toujours.

– Mais, dis-moi la vérité  tu l'aimes.. bien!?

– Oui je l'aime... même beaucoup ! Mais pas obligatoirement comme tu le sous-entends !

– Moa, je sous-entends rien ! Et tu sais ce que tu lui as dit à Patrick avant que vous alliez boire un verre qui a fini avec des frites et des nuggets que t’as piqué dans l’assiette de Marion à presque minuit.

– J’ai rien piqué c’est elle qui a partagé…

– Puuufff !!!

– Non, qu’est-ce que je lui ai encore dit de si grave ?

– Ho, rien de grave.

– Non ? Mais si ça t’a marquée.

– Tu lui as dit : « Waouh ! Elle a un talent Fou ! »

– Ben jusque-là y’a rien de nouveau.

– Et Patrick a rajouté : « Elle est très jolie… »

– Là non plus, rien de nouveau sous le ciel de Provence.

– Et tu lui as répondu : « Elle est jolie, elle a du talent et en plus elle est super bien gaulée !

– J’ai dit ça ?

– Et l’aut’ y fais semblant qui s’en rappelle plus l’aut’

– Mais même si je l’ai dit … c’est des choses qui ne se répètent pas.

– Pourquoi ?

– Parc ’que…

– Parce que quoi ? Elle est bien gaulée ou elle est pas bien gaulée ?

– Si ! Mais ça ne s’écrit pas … c’est trop !

– Tant pis !  Moa je le dis ! Marion t’es super bien gaulée ! En d’autres termes, moa qui suis une femme, même si l’autre écrivain de mon cœur y me voit que comme une fée ! Pour passer des robes comme la rouge… Greuuu faut être sacrement bien faite ! Mais gaulée je trouve que ça exprime encore mieux ! Et puisque tu m’adores; je te fais un gros bisou !

– Maintenant tu fais en plus des bisous au milieu du texte ?

– Pourquoi, c’est interdit ?

– Non ! Mais en principe c’est à la fin.

– Eh ! Les principes, tu sais ce que j’en fais des principes ? Et puisque tu m’as contrarié : Marion ! Je te fais un autre gros bisou. Un gros par principe ! Pourtant, à moa y m’a jamais dit que j’étais super bien Gaulée. Ha! les mecs! 

– Bon, t’as terminé ?

– Non, mais je vais me taire ! Puisque ça  ne plait pas à Môssieur ! Au fait Marion ...Dumas ? Comme Alexandre.

– Oui !

– Tu devrais lui écrire une pièce.

– Juste à cause de son nom ?

– Oui ! « La fiancé de D’Artagnan ! » d’après Alexandre Dumas avec Marion Dumas… ca créerait la confusion et vous feriez le buzz !

– N’importe quoi !  Et pour Julie Marie, en se basant sur les noms ;  j’écrirai « La résurrection du Christ d’après sa mère» Avec dans le rôle principal une lointaine cousine ?

– Pourquoi pas ! Avec Michel Tabo dans le rôle de Joseph ! Ah  Ouais ! Super tous les deux !

DSC04050.JPG
– Bon tu sais que la chronique est déjà très longue…

– Meuh non… Ca coule ! On dirait presque qu’elle est courte…

– Mais elle est longue !

– Alors on peut pas parler d’autre chose ? Ils vont lâcher le fil avant d’arriver au bout ? Et les célébrités ?

– On s’est juste croisé…

– Mais vous avez discuté.

– Elles n’ont pas besoin de moi.

– Meuh ! y’en a qui…

– Chutttt… c’est déjà trop long. C’est difficile de tenir le lecteur…

– La lectrice…

– La lectrice, si tu veux, en haleine et de lui donner envie de poursuivre si tu n’as pas créé l’envie.

– Et comment on crée l’envie ?

– En ouvrant une porte magique vers un horizon ou les lecteurs veulent t’accompagner sans être vus.

– Un truc du genre : Vous voulez que je vous dise de qui il est amoureux, follement amoureux ?

– T’as pas trouvé autre Chose ?

– Si ! Vous voulez que je vous dise qui est amoureuse de lui follement amoureuse ?

– Décidément !

– Et si ce n’était pas la même ? Ha ! Ha ! Suspens !

– N’importe quoi. Tu devrais travailler dans un magazine people.

– Dans tous les cas, elles sont…. Mais c’est pas Moa ! Dommage. L’Amour est injuste !

 

 Ainsi Va la vie….

 

Williams Franceschi

 

 

 

 

 

Conseils de la semaine :

 

Juste un roman que je viens de terminer :

 

La mort de Juliette9782952146968-475x500-1.jpg

De Joëlle Vincent.

 

« Quand la météo ment et la mort fait semblant, c'est la folie qui gagne »

 

DSC_6130 - Copie.jpg

 

 

Ce  n’est pas son dernier roman ; mais j’ai passé un tel moment de plaisir à le lire… qu’il serait bien égoïste de ne pas vous souhaiter le même.

 

Un délice ! C’est une histoire d’amour qui va se couvrir à cause de la météo. Une belle histoire qui vous tient en haleine de page en page ! Une histoire comme je les aime. Et j’en suis convaincu; vous aimerez.

 

La Mort de Juliette… éditions Maxou

 

Pour vous procurer ce livre: un mail à: joelle.vincent732@orange.fr ou au téléphone : 06 98 38 41 14 . Après règlement vous l'aurez sous 48 h et peut-être même dédicacé…

 

 

Photo: Sophie Vernet.



02/08/2019
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres