Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie… épisode n°266… Replay de: "Et si je vous parlais de SEXE ?! "

Hey!... On se calme... Vous n'êtes pas affamés a ce point? Même si le titre de la chronique est... un rien racoleur je l'avoue, avant d'y arriver, au chapitre s'entend, je voulais vous parler succinctement d'autres choses...

 

Sophie Darel et williams.jpgD'abord de Sophie Darel! ... On se connait depuis... un bail même si les aléas de la vie ont fait qu'on s'est peu côtoyé. Et ne le répétez pas j'en étais éperdument amoureux... mais qui ne l'étais pas? Donc malgré le temps qui passe... mais quand certaines personnes entrent dans mon cœur elles n'en sortent jamais! tant pis pour elles!

 

Pourquoi vous parler de Sophie Darel? Parce qu'elle vient de sortir avec la complicité de Matthieu Moulin  un coffret ANTHOLOGIE 1960-2021 ! de 78 chansons dont de nombreux duos chez  MARIANNE MELODIE ! Que je vous conseille vivement.

 

211506292_1419737498404673_1577728856359584393_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si je vous ai mis sa photo à coté de mon visage c'est qu'elle trône  à droite sur mon bureau. Un peu parce que je l'aime  et beaucoup parce que lorsque j'écris un roman mes personnages ne sont pas totalement imaginaires j'ai besoin d'acteurs pour incarner les rôles et Sophie, sans le savoir, fait partie du Casting d'une prochaine histoire. Ca, c'est des secrets qu'on ne révèle que longtemps après... Comme on ne dit pas qu'au passage je l'embrasse très fort! C'est vrai, ca ne s'écrit pas ces choses là! Mais je crois que c'est aussi toute la différence entre "Ainsi Va la Vie" et les autres Chroniques eu égard au respect que je leur dois . Ma liberté vous plait et vous me le prouvez chaque semaine alors... je continue sur ce ton! et je vous embrasse aussi au passage.

 

«On Tourne... MEURTRES à AMBOISE» Cette 265 ème chronique, qui en plus du survol du tournage,  se focalisait sur Sylvie Ayme, a atteint un record de lecture et  frôlé  le record des records… Ça c’est joué à peu, très peu ! Et comme certains d’entre vous, curieux de chez curieux, vont aller y jeter un œil après avoir lu ces lignes,  il est probable que notre charmante metteur en scène/réalisatrice et j'en passe la liste est bien trop longue,  qui le mérite à juste titre, le dépassera allègrement  dans les jours à venir. 

 

245110737_924572075079837_5440553254682716521_n 2.jpg

Ce n’est pas un concours. Il n’y a rien à gagner sinon le plaisir de voir qu’une chronique, par son contenu et l’effet boule de neige, ait touché beaucoup de lecteurs et impulsé à un simple coup de projecteur une force et un éclairage bien supérieure à celui escompté initialement.

Donc, je suis très heureux  et plus encore pour Sylvie !

 

Mais au fait... j'allais oublier... Pratiquement en même temps que meurtres à Ambroise du 4 au 29 octobre se tourne aussi, à deux pas de chez moi....

"Meurtres à Porquerolles". Ce n'est pas que je veuille absolument faire l'apologie de cette collection, quoi que, mais ce "meurtres là" se tourne avec une amie... et une amie que j'aime vraiment beaucoup. Il m'était donc difficile de ne pas vous signaler la présence  de Chystelle Labaude, que j'embrasse au passage, dans le casting!

 

Capture d’écran 2021-10-21 171054.png

Pour info! Je suis toujours en semi-stand-by jusqu’à la sortie officielle de mon prochain roman «Les rendez-vous manqués». Et je pensais naïvement pouvoir me la couler douce. Mais, il y a toujours des « mais » quand il n’y a pas des « si », qui entravent le prévu par de l’imprévisible, et qui font que «Me la couler douce»… est plus compliqué à faire qu’à dire. 

En dehors des petits travaux sur ma maison et l’immersion dans l’écriture de mon prochain roman « La lettre » titre provisoire, j’en suis à la page 78, à croire que je n’aurais surtout rien du raconter sur ma disponibilité, mais je le fais avec plaisir, je suis envahi de petits services à rendre du genre : « Si ça ne te dérange pas trop… tu serais gentil si.. » Corrections, conseils, bouts de dialogues, plan de conférence… Bref comme aurait dit mon ami Pierre Péchin par nos nuits de galère entre deux cabarets: « Des p’tits conn ’ries dé rien du tout » mais qui te prennent un temps fou... et qu’en toute amitié il est bien difficile de refuser.

                                                                                                                             118713553_2672723609636833_4437027484709828003_n - Copie.jpg
                                                                                       
Et c'est sans compter, mais là c'est un plaisir partagé,  Poline de Peretti qui travaille d'arrache pied sur l'album dont j'ai commis les 14 titres et qui chanson après chanson orchestration après arrangements me fait partager les résultats même les plus provisoires, son enthousiasme et l'évolution du bébé qu'avec bonheur elle s'est totalement approprié même si , par principe, on en discute ... mais vraiment par principe...

Du coup, expression contagieuse que m’a refilé Sophie Vernet, évidemment, je n’ai pas eu le temps et en plus ça n’était pas au programme, de vous pondre une chronique toute neuve. Et d’un autre coté ; vu votre engouement et votre fidélité… J’ai pensé que je pourrais vous repasser une chronique assez ancienne que vous n’avez peut-être ; soit pas lue, soit oubliée. Et celle que j’ai choisi certains d'entres-vous m’avaient demandé de la republiée parce qu’ils ne la retrouvaient pas. Bref !...  La voilà ! Ca va vous changer les idées...  c'est du doux de chez doux....

                                                                                                       

Ainsi 117-1 copier - Copie - Copie.jpg

                             

                                                                                                                                                                                                                       

C’était la chronique n°53 publiée le 15 Avril 2017 au titre évocateur :

Et si je vous parlais de Sexe !? 

 

Et si je vous parlais ;  de sexe en général ou en particulier ? De femmes ?  D’artistes ?  Avec qui j’ai eu des relations insipides, catastrophiques ou torrides ? Que je déballe tout dans les moindres détails ?... que je vous dise comment et dans quelle position ? Sur un sujet pareil je ne peux vous parler que de mon expérience personnelle. Je me vois mal vous conter la vie intime des copains…Quoi que…

Donc parlons de sexe…d’Amour aussi, si vous voulez ? Bon,  commençons par … ordre alphabétique… Tiens c’est marrant j’en connais qui doivent se faire toutes petites dans leurs escarpins et je les entends en imaginant leurs yeux écarquillés face à l’écran de leur Ordi...

– Non !  Y va pas le faire ?... Ho ! Le con !

Et pourquoi pas ?  Quand on fait un métier public on n’a rien à cacher…Si? Comme disait Maurice chevalier : « En bien ou en mal l’important c’est qu’on parle de toi ! » 

 

OK j’arrête, je vois que vous vous impatientez Dommage, en amour les prémices ont toutes leurs importances pour ne pas dire qu’ils sont primordiaux sinon le droit au but c’est un peu tristounet. ... soyez patients…

  75402185_2558565764262253_4881838340359323648_n.jpg

Première constatation: La femme s’est bien plus libérée ces dernières années que dans la chanson de Cookie Dingler. Si avant il fallait un temps fou pour passer à l’acte aujourd’hui on en perd moins. Je me souviens aussi de ce genre de phrases qui cataloguaient les hommes : « Mais vous…Vous  ne pensez qu’à ça » et dans ces temps reculés en apparence l’envie n’avait qu’un sexe. Aujourd’hui les femmes ont acquis la parité. Elles ne cachent plus leur libido, leurs phantasmes et surprenant, prennent bien souvent les devants. A croire que les mecs se dégonflent. Quant à savoir si elles parlent de sexe, certaines parlent même carrément de cul sans complexe. Et le passionnel qu’elles confient à haute voix n’a rien de platonique. Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit ; l’amour avec un grand A existe toujours. Sauf qu’aujourd’hui il n’est pas incompatible avec l’envie tout simplement physique sans plus aucun tabou ou presque.

 

Bon vous savez quoi? Je garde la suite pour vendredi prochain!... Sinon la chronique risque d'être trop longue!... Et en attendant je vous embrasse!

Ainsi Va la Vie

 

Williams Franceschi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pub...............................pub........................pub.......................................PUB.............

 

catherine-grangeard.jpgCapture.JPG

 

Dictionnaire-amoureux-de-Moliere.jpgartfichier_774087_9119856_202109243455385.jpg
big_artfichier_774087_9135599_202110094617344.jpgimg142 - Copie.jpg




24/10/2021
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres