Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la vie… épisode n°140 «La Goulue » et «Les facéties d’un heureux disparu».

DSC03693 - Copie.JPG
Merci pour tous vos gentils messages. Juste pour vous dire que si je ne publie rien en dehors de ma chronique sur Facebook à part quelques souvenirs et des repasses d’articles anciens quelque fois intemporels c’est simplement que mes journées, en plus de ma vie privée, sont très chargées.

Vos attentions soutenues et affectueuses, votre sollicitude comme toujours me touchent profondément et m’étonnent.

 

J’écris… j’écris beaucoup et ça ne me laisse que peu de temps pour le reste. Mais rassurez-vous je vais très bien. J’écris beaucoup et j’ai un retard fou sur quelques articles en cours entre autre pour vous parler:

 

Du superbe livre de Maryline MARTIN

«La Goulue »

Qui ne connait pas ce personnage haut en couleur de son vrai nom Louise Weber ?

La Goulue, reine du cancan, danseuse du Moulin Rouge, immortalisée par Renoir et  Toulouse Lautrec. Tout le monde connait…  C’est ce que je pensais avant la lecture du livre de maryline Martin.jpgMaryline. Mais non ! Ni moi ni vous… non ! Personne ne connait  vraiment la vie de cette femme partie de rien et qui côtoiera les plus grands… de Victor Hugo à Mistinguett de Renoir à Pierre Lazareff et terminera sa vie…

 

Une femme libre et hypermoderne avant l’heure. A titre d’exemple elle se présentera au Moulin Rouge avec un bouc en laisse bravant ainsi l’interdiction faite aux femmes d’entrer dans un lieu public sans être accompagnées d’un male… et ce n’est là qu’un minuscule exemple.  

 

Le travail  de recherche et de documentation qu’a effectué Maryline Martin pour écrire cette biographie et nous raconter comme si nous y étions  le parcours de cette artiste hors normes  telle une héroïne de roman  est spectaculaire et le résultat largement à la hauteur de son travail.

 

Je vous en reparlerai évidement mais n’attendez pas mon prochain article pour commander ce superbe ouvrage chez votre libraire.

Je vous prédis un merveilleux moment de lecture.

 

La Goulue…   Maryline MARTIN…  Editions du Rocher

 

 

 

 

 joelle vincent.jpg

 

Et puis il y a :

 

  Le dernier et 7ieme roman de Joëlle VINCENT

«Les facéties d’un heureux disparu».

J’avoue ; je ne l’ai pas lu. Pour l’instant juste survolé. Et ce survol m’a donné l’eau à la bouche. Là je maudis le temps qui ne me donne pas le temps parce que je me languis d’aller plus loin.

 

On sent dès les dix premières lignes si un livre est bon ou pas !... Bien sûr j’ai dépassé ce stade mais comme je n’arrivais pas en m’en décrocher et que je savais que je n’aurais pas le temps d’aller au bout  j’ai préféré le poser pour le reprendre plus tard.

 

On peut toujours dévorer à la va vite. Mais non, quand j’aime ;  je ne mange pas je savoure.   Ne serait-ce que par respect pour l’auteur.  Mais quand en plus  un met a cette finesse, cette saveur hum... on le déguste….

 Je n’en suis, pour le peu que j’ai lu, encore qu’au plaisir du désir… mais vous N’hésitez pas

Les Facéties d’un heureux disparu…

Joëlle VINCENT… Editions MAXOU   

 

 Autre choses :

 

Cet après-midi en relisant la lettre d’une amie très chère en réponse à un paragraphe du roman sur lequel je travaille que je lui ai fait parvenir  où je parle d’elle sans la nommer puisque l’artiste y devient un personnage d’encre et de papier ; je n’extrapole pas. Je la décris telle que je crois qu’elle est à travers le peu que je la connaisse.

Connait-on vraiment les gens qu’on aime ? Mon personnage a son caractère, sa personnalité, sa présence, sa gentillesse, son charisme, son talent son charme et que sais-je encore?... Puisque c’est elle.

 

 Et dans sa lettre réponse j’ai relevé cette phrase que je trouve sublime même sortie de son contexte :

Je n’ai plus rien à te cacher. Tu sais lire dans mon livre ouvert, même quand il est fermé.

C’est beau non ?

 Je l’embrasse et vous aussi par la même occasion merci encore !

 

Ainsi Va la Vie….

 

Williams Franceschi

 

Et, puisqu'en théorie on peut souhaiter une bonne année jusqu'au 31 janvier… quelques amies proches très proches ou moins... a qui par ces temps difficiles pour tous les artistes, je souhaite une année en feu d'artifice

 

Caroline Rabaliatti… Géraldine Sassano-Lapalus… Marie Bunel… Anne Galand de Garissade… François Deblaye… Ariane Seguillon… Michelle Brousse…  Candice Berner…  Bernard Pisani… Jaine... Fabienne Ollier… Philippe Roullier 

 

Caroline Rabaliatti 2.jpgGéraldine Sassano-Lapalus.jpg


 

 marie bunel.jpganne galand de garissade 2.jpg

françois deblaye.jpgAriane seguillon.jpgmichelle broussse.jpg
Candice berner.jpg

jaine.jpg


bernard pisani.jpg
Fabienne Olier.jpgphilippe Roullier.jpg


 

 

 

 



18/01/2019
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres