Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie… Episode n°252…. « Le Saut du Diable » pour des enfants de la télé...


Et oui,  c’est bien nous c’est bien vous « Les enfants de
la télé ». Rien que d’employer ce mot  ça sent, la Boldoflorine, la Végétaline, Les petits pois   le noir et blanc, Disney à  16h45 le jeudi avec Zorro, Thierry la Fronde, les incorruptibles et tant d’autres… Guy lux et le palmarès avec Anne-Marie Peyson avant l’incontournable Sophie Darel que j'embrasse au passage, un amour Sophie! … bref c’était hier ! Ce qui fait de nous de vieux nourrissons … mais bien sympathiques quand même.

 

cover-showpage-117931-e12b37-0@1x.jpg

 

Nous fûmes vous comme toi et moi ;  « Ces enfants de la télé ».  Les vrais en chair et en os, fidèles téléspectateurs de la première heure quand l’audiovisuel  balbutiait, dans une bureaucratie terriblement rigide héritée des PTT où tout, malgré les apparences, n’était qu’un chantier parisiano-parisien en plein devenir.

 

Mais, vous pensez qu’en plus de 60 ans ca a changé ?... Ca a un peu évolué et malheureusement, dans très peu de temps, la télé telle que nous l’aimons encore un peu  disparaitra totalement. Même la messe du 20 heures sera balayée et pour le reste….  L’argent tue l’argent comme le trop tue le raisonnable. Et la facilité engendre la médiocrité…  pauvre télé !

 

L’homme se récite les fables de La Fontaine ou les écoute avec une apparente sagesse. Il  dodeline du chef  et grimace son approbation à  leurs morales et puis, aussitôt terminées aussitôt oubliées.  Cette écoute studieuse, au lieu de s’en appliquer les conclusions, il retourne à sa folie et à la facilité.  Et pour un profit immédiat, Il tue sans scrupules, sans émotions et surtout sans réflexions ; «  La poule aux œufs d’or ».  Et en l’occurrence le trop de pub tuera la pub!

 

La pub telle qu’elle s’immisce dans tous les programmes à haute dose est un poison mortel… mais il semblerait que rien ne fasse réagir personne…. Et c’est quand ils verront les cadavres joncher le sol qu’ils diront peut-être et je dis bien peut-être : « On y est allé un peu fort ! Un peu loin » Mais comme pour certaines pollutions il sera trop tard !

 

Le Saut du Diable

 

159303_NORMAL_20210516061904.jpg

 

Entre deux spots,  toutes les 15 minutes, c’est en tout cas l’impression que ça m’a laissé, hier soir j’ai voulu regarder malgré sa diffusion sur la une qui comme vous le savez n’est pas ma chaine de prédilection,    « Le saut du diable » et je n’étais  pas le seul puisque  6 360 000  téléspectateurs ont suivi le même chemin.

 

Dans mon cas c’est surtout la présence de l’acteur Philippe Bas qui a influencé mon choix. Bon, le scénario, très bien étudié pour atteindre sa cible,  ne cassait pas trois pattes à un canard et son  cheminement, tellement évident, prévisible à chaque changement de plan,  était  imaginable par un enfant de huit ans.

 

Le suspens dans toutes les actions durait juste le temps de n’effrayer ni les seniors, ni les enfants, ni les femmes enceintes, ni …. La liste est longue.  Ensuite,  je vous passe quelques erreurs de scripts, entre autres, mais vous allez me trouver tatillon, sur une corde déjà lancée du haut de la falaise et qui se retrouve autour de l’épaule de Philipe Bas  en bandoulière…. Mais c’est pas grave pour une corde on va pas en faire un fromage.

 

A aussi, j’aime quand les méchants sont méchamment méchants jusqu’aux traits du visage  et les gentils terriblement gentils, mais là on est  tombé dans la caricature parce qu’en plus les méchants, cerise sur le chapeau,  sont légèrement stupides,   ah ces  pauvres méchants qui cherchent à rivaliser avec les Daltons

 

armelle-deutsch (2).jpeg

Détail aussi, quand on a été « force spéciale » on est un rien plus précis au tir même avec un pistolet,  mais c’est un détail. La mise en scène était à la portée d’un élève de première année en école de cinéma, les décors insignifiants et pourtant…. ca  a fonctionné !!! Et oui ça a formidablement fonctionné ! et je crois que pour la chaine seul ce résultat compte.

 

Personnellement  j’aime beaucoup   Philippe Bas. La gueule, le physique, le coté félin dans ses déplacements, le timbre de voix,  le jeu, parfois un rien surfait mais on s’habitue… bref, j’aime l’acteur.

   

Quant au téléfilm, parce que là on n’est pas dans un film qui passe à la télé,  mais bien dans un téléfilm,  à l’analyse, on a donné au public exactement  ce qu’il voulait : Une poursuite… une aventure palpitante, une traque, une morale pas trop compliquée, pas trop de casse et en prime  ça finit bien. Exactement comme ils en rêvaient. Tout était prévisible et attendu avant on appelait ca : « téléphoné » mais cette expression ne doit plus avoir cours.

 

Ce qui m’a séduit avant tout, rendons à César ce qui appartient au père de Marius,  c’est les acteurs. Philippe Bas  tel qu’en lui-même, Maïra Schmitt qui entre bien dans la peau de son personnage… Et j’aime bien aussi Armelle Deutsch qui dans son jeu ne m’a pas laissé indiffèrent … elle n’avait pas grand-chose pour s’exprimer alors justement ne l’oublions pas  parce avec si peu  elle  a dégagé quelque chose de très intéressant puisque je vous en parle ! Et, ho surprise, elle est du sud la jolie comédienne, de Martigues pour être plus précis  et je me suis laissé dire qu’elle serait  aussi la petite sœur de Lorant Deutsch Ca je l’ai appris ce matin  ça n’a donc pas influencé mon jugement.

artfichier_774087_8471010_202001101251291 - Copie - Copie.jpg

Donc tout le monde est content. Sauf moi ! Et oui habituellement je la ferme mais là je l’ouvre un peu…. Je n’ai pas réussi à compter les coupures de pub mais c’était indigeste… j’en ai perdu le fil par moment enfin pas vraiment, parce que le fil n’était pas bien épais avouons-le et même en le perdant on ne se noyait pas… Plus de 6 millions de téléspectateur  c’est un record mais ! Ce n’est qu’un chiffre ! La vraie question c’est ; combien ont aimé ?

  

Bon, je vous éviterai les comparaisons avec des réalisatrices d’un autre monde, que je suis depuis toujours et dont je ne vous parle en détail depuis peu, et qui planent, y’a pas photo,  dans un autre univers et dans d’autres sphères…

Au fait, à bien y réfléchir je crois que je suis un enfant du ciné un peu de la télé mais surtout du Cinéma. Un enfant d’Elia Kazan ou  Cécile B DeMille, de Claude Berri ou Bertrand Blier et tant d’autres…. Je vous en parlerai, ce sera le sujet d’une autre chronique !

 

Ainsi Va la vie...

 

Williams Franceschi   

 

Pub.......................................pub..............................PUB...................................

 

artfichier_774087_8998828_202105131506182.jpeg195438232_10159240684054593_953009053566785568_n.jpg
artfichier_774087_8998833_202105131546884.jpg

 img145.jpg

 

   



18/06/2021
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres