Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la vie… épisode n° 204…Vacances obligatoires 32eme Jour… de Nathalie Vétrano à mon lilas en fleurs…

 

92569503_10156955804727337_7973530235821883392_n.jpg
Dans ma dernière chronique je vous exprimais tout ce qui me dérangeait dans « The Voice »
et pourtant samedi à 21h  je serai malgré tout devant mon écran ! Même si la pub… tant pis je ferai avec… Mais surtout pour voir et écouter  Nataly Vétrano. Je vous en ai parlé 100 fois avant et quoi qu’il arrive je vous en parlerai 1000 fois après. Les artistes de cette envergure sont tellement rares. Tellement fragiles et rares… que je suis  convaincu, mais ce n’est pas un scoop, que Nathalie est exceptionnelle pour ne pas dire unique.

 

Je croise les doigts. J’ai même un brin de trac qu’elle me communique inconsciemment. Parce que chaque fois que nous avons travaillé ensemble  en l’écoutant chanter, j’ai eu la gorge nouée et les larmes aux yeux, je pense la connaitre un peu  et  savoir lire dans ses regards. Alors…

 

Bravo Nathalie Bravo ! Bravo pour ton parcours difficile et exemplaire. Bravo pour ce talent naturel que tu as su maintenir au-delà des difficultés de la vie et des rudesses de  ton existence.. Une vie qui ne t’a pas fait de cadeaux. Bravo d’être restée toi-même contre vents et marrées. Bravo pour cette sincérité que le public ressent quand ta voix leur traverse le cœur. Bravo d’être toi et de n’en rien changer. Bravo tout simplement à l’immense artiste.

 

exclusif-caroline-ithurbide-dans-le-palace-radisson-blu-de-djerba-lors-des-escapades-des-stars-le-13_810126_.jpg
Presque tous les jours, juste après le journal de Jean-Pierre Pernaut
, surtout depuis ces vacances obligatoires, comme je vous l’avais précisé dans une autre chronique, je passe sur C8 pour suivre « William à midi » mais en ce moment, à cause des évènements, la chaine diffuse des « best-of ». Alors pourquoi je vous en parle ?... Et oui pourquoi ?... Je vous ai a maintes reprises commenté et conseillé  les chroniques de Caroline Munoz mais, il y a une autre Caroline dans ce fleuron de chroniqueuses ; Caroline Ithurbide. Superbe femme en plus, ce qui ne gâche rien, qui se coiffe d’un coiffé-décoiffé qui  donne à son naturel l’impression qu’elle vient d’arriver sur le plateau  légèrement à la bourre… Mais c’est aussi tout son charme ! Evidemment, ce n’est pas que pour vous parler de la plastique  et du charme de cette jolie Caroline que je la cite, mais pour ses trucs et remèdes de grand-mère.

 

Il y a quelques semaines elle nous a expliqué que le vinaigre blanc pouvait allégrement remplacer tous les adoucisseurs que nous utilisons dans nos machines à laver qui ne sont pas tous écolo écolo loin s’en faut. En plus, elle nous garantissait qu’après lavage, il ne subsisterait aucune odeur. Parce que se balader avec un chemisier au parfum de vinaigre… ou pire des taies d’oreiller, bonjour la nuit… Alors même si je lui fais confiance ; j’ai quand même essayé juste pour vérifier avant de vous en parler.

 

Et ?... C’est génial ! Ça marche très très bien. Je dirais même que sur des serviettes éponge, le résultat est encore plus probant ! Juste du vinaigre blanc à la place de l’adoucisseur habituel. C’est économique et écologique. Merci Caroline ! Maintenant, juste une question que je me pose; je ne sais comment certains annonceurs publicitaires de la chaine, dont une grande marque que j’utilisais jusqu’à présent, vont prendre la révélation de ce truc génial de grand-mère. En attendant ça marche profitez-en.

 

DSC04579.JPG
Restons léger. A midi c’est choucroute….
HOooo ! Pas une choucroute maison ! Alsacienne mais pas maison. Néanmoins  une bonne très bonne choucroute quand même croyez moi.

 

img167.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain on préparera peut-être  du poulpe. A l’américaine ? Non à l’Armoricaine ! Comme disait mon grand-père… à vrai dire en sauce tomates et quelques bricoles pour pimenter le tout et  lui rajouter une touche onctueuse  avec le riz.

 

 

P192af1d4c6727fa533a2466b61cc2511.jpgourquoi demain ? Parce que si avant, quand je le pêchais moi-même avec mes petites palmes, mon masque, mon tuba et mon fusil à longues flèches, je l’attendrissais en le battant à toutes volées sur des rochers juste en rentrant de la chasse tel que me l’avait appris mon père… Aujourd’hui j’utilise une méthode tout aussi attendrissante mais moins cruelle ; je le congèle. Et quand vous le décongelez il est tendre à point.  Mais je vous expliquerai mieux tout ça bientôt en attendant c’est: Choucroute.

 

 

 

Vous savez que vous avez été nombreux à lire mes bafouilles ces dernier temps. Mais ce qui m’étonne c’est que je n’avais pas mis ma trombine en avant ! Vais-je enfin pouvoir vous écrire une chronique sans y apparaitre ? J’espère… Merci pour votre fidélité. Pour répondre en vitesse à certains gentils messages ; je vous écrirai des chroniques plus sérieuses, entre parenthèses, et quelques petites histoires comme vous les aimez… mais un peu plus tard. En ce moment j’ai juste envie de vous faire sourire.

  

Ha ! Ma poste est enfin ouverte ! Waouh ce matin j’ai enfin pu poster quelques bouquins. Il était temps.

 

DSC04577.JPG

 

Ha aussi  ! Un truc  dans les petits trucs. Vous aimez les tapis ? Moi aussi… et ma chienne partage mes gouts. Quand j’étais enfant j’ai tant souffert de ce carrelage froid sous mes pieds au réveil à la descente du lit. Ce carrelage de  tomettes hexagonales  en terre cuite si prisées aujourd’hui, que je ne rêvais que d’une chose ; de moquettes et de tapis.

  

DSC04582.JPG
Le seul problème c’est que ma chienne partage les mêmes gouts. Je ne sais pas si elle s’intéresse vraiment à l’esthétique de ce grand rectangle mais elle n’est pas indifférente à son confort. Et le problème… c’est les poils ! Non pas les poils du tapis, les poils de ma chienne sur le tapis… Mais bon comme j’aime quand même beaucoup ma chienne je ne sacrifierai pas notre complicité sur l’autel de l’aspirateur… et de la brosse.

 

DSC04585.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tiens ! Mon lilas est en fleurs ! C’est beau et ça sent bon le lilas. Et vous connaissez le proverbe ? Quand le lilas fleurit on plante les pommes de terre. Il m’en restait de germées dans un sac alors j’ai appliqué le proverbe… Je vous ai mis une photo… Oui je sais c’est petit…Mais bon y’en avait pas des tonnes dans le sac  et d’ici que je vous annonce que je prépare un gratin dauphinois… on n’est pas arrivé.

 

 

Aller, je vous embrasse

Prenez soin de vous

Williams

 

 

 

sans-titre.png

 

 

 

 



17/04/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 169 autres membres