Articles et chroniques

Articles et chroniques

""Cinq jours de la vie d’une femme".... Le dernier roman d'Evelyne DRESS

 

28 décembre 2021-seancesphoto-paris-evelynedress-159 copie.jpg

Parlons d’abord d’Evelyne Dress. J’ai aimé l’actrice, quelle est toujours d’ailleurs, j’aime la femme et l’amie,  et au-delà, j’adore la plume de la romancière. J’ai dévoré tous ses romans tant l’éloquence  et la fluidité très cinématographique de son écriture envoutante nous entraine, au point à ne pas pouvoir quitter l’histoire et puis, je les ai relus pour mieux encore les savourer et m’imprégner de son univers. J’aime la plume de la romancière  avec en plus la chance comme un privilège, qu’elle me fasse parfois partager quelques passages en pleine écriture.  Et l’écouter lire, avec cette voix et ce phrasé unique, ça n’a pas de prix.

 

Cinq jours de la vie d’une femme son dernier opus, dans lequel elle mêle le réel et l’imaginaire, pour nous conter cinq jours peu ordinaires d’une Sexygénaire qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau, à quelques détails près  m’a enchanté. Dans ce récit en cinq actes elle lève le voile sur un pan de la vie d’une femme de 70 ans qui n’en a pas 50, ni dans la tête, ni dans le cœur,  ni dans le corps, quoi qu’elle en dise, et qui pourrait être vous. Ce passage flamboyant et intime de la vie d’Eva, presque la même, avec le même prénom, qu’elle nous avait présentée dans « Pas d’amour sans amour » est encore un petit bijou.

 

CinqJours_Couv_BR-325x487.jpg

 

A 70 ans, la plupart des femmes ont derrière elles une vie bien remplie un mariage réussi ou raté, des enfants décevants ou pas, une ménopause qui a tout chamboulé, et un miroir qui leur rappelle que le temps a passé.  

 

A 70 ans, Eva, avocate depuis peu à la retraite, divorcée, n’échappe pas à la règle ! Elle se retrouve seule la veille de Noël. Alors, plutôt que de ressasser l’ingratitude de sa progéniture, elle jette quelques fringues dans une valise, dévale ses cinq étages, hèle un taxi direction Orly où elle prend un billet d’avion pour Biarritz et réserve une chambre au prestigieux Hôtel du Palais. Une folie.

 

Difficile, voire impossible pour cette femme au charme jusque-là dévastateur dont elle n’a pas abusé d’accepter que  sa jeunesse s’en soit définitivement allée. Elle voudrait encore séduire. De préférence un homme jeune. Qui a dit qu’une femme de 70 ans n’avait plus de libido ? Les idées reçues ont la vie dure… N’hésitez pas ! Ces « Cinq jours de la vie d’une femme »…sont juste 160 pages de bonheur.

 

Williams Franceschi

 

Photo: Albane de la Moissonière-Roffignac

 

Déjà publié: 

 

capture cinq jours de la vie....JPG

 

 

 

Pub................................................................pub................................................pub......

 

 

 

Si vous désirez acheter le roman d’Evelyne Dress cliquez sur ce lien… clic !

 

ttps://www.editions-glyphe.com/livre/cinq-jours-de-la-vie-dune-femme/

 

Si vous désirez acheter un roman de Williams Franceschi cliquez sur ce lien: 

https://www.ebay.fr/sch/i.html?_from=R40&_trksid=p2047675.m570.l1313&_nkw=williams%20franceschi&_sacat=0&fbclid=IwAR2HIaLQwF54dWFwH_jXngF4k_iPFWMYmOafFQqkCkcra3fpl5V08WHhD2Y

 

 

 

 

 

 

 

 

img145.jpg45430983_10156690105489593_654186925782990848_n - Copie.jpg

 

big_artfichier_774087_9210376_20211226152835.jpgartfichier_774087_9210377_202112261553475.jpg



11/03/2022
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 186 autres membres