Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie… épisode n°144 «Je t’aime…tu m’aimes…Etc.»

12562534_461880820681983_ copie copier.jpg
Je t’aime, tu m’aimes… Je t’aime, tu ne m’aimes pas…. Je t’aime, tu ne m’aimes plus…. Je t’aime, tu m’aimes encore mais pas autant… Je t’aimais, tu m’aimes encore. Tu me plais mais est-ce que tu m’aimes ?.... ce ne sont que quelques exemples.

 

Charles Aznavour pensait qu’au fil de ses chansons  Il avait dû mettre tous les possibles en phase.

 

Les déclinaisons sur les façons de s’aimer, un jour donné, dans une situation précise marquent souvent  la charnière d’une vie tout court ou sentimentale.  Elles sont nombreuses.  Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire ; elles ne s’alignent pas à l’infini. Peut-être en avez-vous vécu quelques-unes, beaucoup, ou d’autres mais aujourd’hui  dans quel cas vous situez-vous ? Je l’aime, il m’aime ? Alors profitez-en.

Il n’y a pas de pires ou de meilleures situations mais de plus compliquées ou de plus singulières par exemple: Je t’aime mais tu ne le sais pas.

 

Au moment où j’écris cette ligne, curieuse ma petite fée s’est posée sur mon épaule, pousse sur la pointe de ses pieds, me saisit la pommette gauche  à deux mains, et y pose un long baiser qui claque d’un scintillant schmack ! Lorsqu’elle en relâche  la peau prise en ventouse sous ses  lèvres.

 

- Whaouff ! Ça c’est un  baiser ! Un vrai !

- T’as vu ? précise-t-elle en renouvelant son Schmack ! Qui en plus du bruit l’auréole d’un feu d’artifice  petits cœurs rouges qui éclatent en s’envolant.

- Mais comment tu fais ça ?

- Quoi ça ?

- Les petits cœurs ? On ne voit ça que dans les dessins animés.

- Oui, mais Moa, je suis une fée.

- Et alors ?

- Je sais pas comment je fais, c’est naturel, je matérialise mes sentiments.

- Ha c’est marrant. Mais fais attention. Je sais que tu m’aimes mais il ne faudrait pas que tes sentiments soient trop…. Enfin…. Je suis un homme et toi une fée, une toute petite fée. 

- La taille, c’est pas un problème. Je te montrerai je peux en changer.

big_artfichier_774087_7937399_201811012345621[1].jpg
-  Ha !

-  Quant à l’homme ; j’ai lu que tu étais un magicien… un magicien et une fée c’est pas mal non ?

-  C’est qui qui t’a dit ça ?

- C’est quelqu’un  qui a écrit: Williams tu es un magicien des mots.

-  Mais c’est juste un compliment je ne suis pas magicien.

-  Puuffff !!! Barjavel n’écrit  pas n’importe quoi.

- Heu !?

- Alors les compliments sont des mensonges?!

-  Non ! Mais il ne faut pas les prendre au premier degré.

- En tout cas quand tu écris  dans ta dernière chronique : Ce soir ou demain quand je vais raconter ça à la mienne de fée, assise sur mon épaule,  elle va me la jouer colère, boudeuse et jalouse. El ben tu te trompes !

Sourcils froncés, l’œil noir et les bras croisés.

- Je ne me mets jamais en colère Moa Môssieur. Je ne boude pas et je ne suis pas jalouse Moa ! Jalouse de quoi, de qui ? De vieilles fées du moyen âge ?... Puuffff !!! J’aurais plutôt pu être jalouse de…

-  De personne !

-  De personne ? Tu  mentirais pas comme un compliment ?

-  Non… de personne.

- Ha ! Alors je te refais un bisou

-  Avec des  Schmacks ! Et des petits cœurs rouges ?

- Wouiii !!! Mais tu devrais recopier le début de ton texte  avant de continuer parce qu’ils ont dû l’oublier et elles ne vont plus rien y comprendre tes lectrices…

- Merci du conseil.

- Hé ! Tu vas me faire parler pendant deux plombes ?...Ou ? Je croyais que ta chronique c’était sur les diverses façons de vivre l’amour en couple ?

- Oui ! Mais… c’est pas bon.

- Quoi c’est pas bon ?

- Mon texte. C’est mauvais ! Très mauvais.

- Mais tu peux pas savoir .Tu l’as pas encore complètement écrit.

- Justement, je m’aperçois au fil de la recopie sur l’ordi… que c’est pas bon.

- HOooo ! Toi t’es pas bien.

- Mais si ! De toute façon en te donnant la parole, c’est bien toi qui parle mais c’est moi qui écris le dialogue.

- Puuffff ! Tu crois ?

- Ben oui je crois.

- Et ben non ! Tu te trompes.

- Comment ça je me trompe ?

- Tu te trompes ! Je ne suis pas une marionnette que tu articules à ton grès, non mais ! Non mais. Je suis une fée, une vraie fée Moa ! Pas Pinocchio. Tu m’as fait apparaitre et maintenant tu écris sous influence… sans le savoir.

- Non !

- Si !

- Tu veux dire que mon personnage m’échappe ? Que c’est toi qui tiens la plume ?

- Un peu

 

- C’est une histoire de fou

- Non pas de fou… de fée

 

- Tu lis dans mes pensées ?

- Oui quand tu penses en parlant dans ta tête.

- J’y crois pas !

- T’as tort !

- Et tu sais pourquoi tu n’arrives pas à l’écrire ta chronique ? Celle sur l’amour ?

- Non j’en sais rien.

- Ben moa ! Je sais.

- Toi ! Tu sais.

- Parce que ça te touche.

- Meu non.

- Meu si.

26168059_1914583975248343_6836902798149081216_n.jpg- Au fait, corrige.

- Corrige quoi ?

- Là! T’as fait une faute d’Orthographe… Juste là.

- Ha ! Oui t’as raison. Mais tout le monde en fait des fautes.

- Tout le monde mais pas toi. Ça prouve que t’as la tête ailleurs. T’as raison. Ne l’écris pas cette chronique. Tes lecteurs et surtout tes lectrices  vont pas être contents. Mais ils comprendront.

- Moui…

- Chante-moi la chanson que tu écrivais hier soir. Elle était jolie ta musique.

 

 Elle a du blues… dans la voix

 

Elle a du blues… et j’y crois

 

Et de des mots d’émotion

 

Ecris à l’encre rouge

 

Elle a du blues….

 

  Et toi…T’as du blues ?

 

- Pas du tout.

 

- Menteur !

 

-…………..

 

Ainsi Va la Vie…

 

 Williams Franceschi

 

Photo: Sophie Vernet

 

 

 

 Conseils de lecture

 

artfichier_774087_8092677_201902084242898.jpg
artfichier_774087_8092681_201902084420370.jpg
artfichier_774087_8092684_201902084750622.jpg
img123.jpg
img124.jpg

 

 

 



02/03/2019
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 144 autres membres