Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie… épisode n°259... Et si on parlait de Chrystelle, Claire, Maryline... et des contes de fées?

229301123_572679837082812_1374618846047310910_n.jpgCette semaine j’ai, mais ça ne va pas vous étonner, j’ai eu une semaine un peu chargée. « Comme dab ! ».  Qui c’est qui a dit ça ?...faites gaffe ! Comme disait Coluche ; j’ai les noms ! Mais oui c’est vrai, vous avez raison ; comme dab ! D’ailleurs ces dernières semaines  Il aurait juste fallu que ces maudites semaines  durent dix jours au lieu de sept et chaque jour un peu plus de 35 heures. Oui je sais ; faut pas rêver. Donc je n’ai pas préparé de chronique… Tatatan !!! Alors, j’avais le choix entre vous en repasser une ancienne, mais ce n’était pas très sympa pour mes fidèles lecteurs qui les ont déjà toutes lues au fur et à mesure de leurs publications, ou vous en écrire une en direct live, comme je suis en train de le faire pour être à peu près dans les temps. 

 

Ha ! Tiens et si je vous parlais de Chrystelle Labaude ? Vous aimez l’actrice ? Moi aussi... j’adore la comédienne et la femme. Il y a quelques jours je l’ai revue dans une enquête du commissaire Maigret  au côté de Bruno Crémer. Superbe rôle… Et oui, elle a une bien jolie carrière notre Chrystelle même si son visage vous est surtout devenu familier à travers Nadia le médecin légiste de Section de recherches et son personnage dans Un si grand soleil  tous les soirs sur la 2. Au moment ou j'écris ces lignes,  je ne crois pas qu’elle ait en plus une quelconque actualité à annoncer… c’est donc un immense plaisir de juste saluer une amie parce que c'est une amie sans que mes lignes ne tiennent d’une quelconque promotion ! Juste un p'tit coup de chapeau tendrement amical en passant et bien sûr je t’embrasse… ça va de soi.

 

Mais a part de Chrystelle, vous parler de quoi ?... De tout, de rien, de vous, de nous, après tout pourquoi pas ? Et comme la dernière chronique : «Etre seul» n’était pas des plus gaie, même si la conclusion se voulait une ode à l’espoir,  aujourd’hui je vais essayer d’improviser dans le sourire plutôt que dans la morosité.

Pourtant, malgré mes bonnes résolutions je vais commencer par vous raconter quelques mini-catastrophes mais… qui se terminent bien ! Au moins ça. 

 

En premier un petit coucou à Maryline qui s’est pris une gamelle en ramenant son vélo électrique à la station ! Boum ! 231577597_853292298916625_8338196238678864490_n.jpg
Hôpital et un très joli  plâtre! Je suis de tout cœur avec toi ma chère Maryline tu auras au moins gagné, maigre consolation,  quelques lignes dans ma chronique, toute mon amitié, que tu avais déjà et une pluie de gros bisous.

 

En second Claire ; toujours dans la catégorie attention danger véhicule à deux roues mal maitrisés,  l’histoire de Claire.... mais avant juste entre nous; j’adore ce prénom.  Quand je débute un roman et que je cherche des prénoms pour mes personnages féminins, je ne  choisis pas vraiment.  Ce sont  systématiquement, Claire, Lyse, Céline… et quelques autres qui me viennent a l'esprit. D’abord parce que ce sont des prénoms courts, donc facile à écrire et à retenir pour ne pas me pélanger les meinceaux.  Et puis ces prénoms-là, que j’aime, seront remplacés dans la version définitive. Parfois, quand j’ai écrit le synopsis, je pose de vrais visages sur mes personnages. Soit des visages qui me sont familiers parce qu’ils correspondent à l’histoire vraie qui me sert toujours de trame,  soit des visages de comédiens, ce qui me permet, dans l’écriture  des dialogues d’entendre leurs voix. Et oui je me fais un peu directeur de casting provisoire.

223266242_3067003450289682_7258583755308791380_n.jpg

 

Je me souviens d’une nouvelle ou la prof d’anglais avait pris les traits de mon amie Sophie Gourdin et une autre fois où je m’étais offert la participation, à son insu,  de Claudia Cardinale avec en plus, comme un magicien, le bonheur de la faire évoluer aujourd’hui avec le physique et le visage qu’elle avait à l’époque où elle avait tourné les pétroleuses avec Brigitte Bardot… Tout au long de l’histoire j’avais gardé le prénom Claudia que j’ai remplacé après. Parce qu’avec un prénom pareil tous les lecteurs auraient fait le rapprochement.

 

Mais après cet aparté, revenons à Claire. Claire est l’amie dont je vous ai parlé dans la chronique n°255, parce que le hasard fait qu’on n’arrive jamais à se retrouver quand nous sommes conviés aux mêmes évènements le même jour.  Raison exacte : Elle y arrive juste quand je viens de partir. Je surnomme cette ravissante Québécoise : Mon Arlésienne.  

Donc cette charmante Claire, au soir de la finale du championnat d’Europe de Football, en voyage en Italie, à Rome soyons précis, était descendue dans la rue juste à quelques pas de son hôtel,   pour fêter avec la foule en liesse  la victoire de ce beau pays. Et….Quand les choses doivent arriver elles arrivent,  Boum ! Elle a été percutée par un scooter ! Une vespa devrais-je dire on est en Italie quand même!   Percutée de plein fouet. Chute contre un trottoir, fracture de la clavicule, rapatriement en France et tout le pataquès ! Accident grave mais qui aurait pu l’être bien plus si sa tête avait frappé l'angle du trottoir. Dans son malheur elle a eu beaucoup de chance ma Claire que j’embrasse très fort. Beaucoup de chance.

 

D’ailleurs, plutôt que de se répandre sur ses blessures, c’est sur ce point positif, la chance,  qu’elle insista le plus au lendemain de son accident. Cette positivité démontre, en plus d’une formidable lucidité, d'une incroyable force morale. Rien ne m’étonne vraiment chez cette femme surtout quand on sait lire dans ses regards. Bravo! Et comme elle s'était engagée a poser pour des des photos mettant en valeur des bijoux,  elle a assumé et assuré! comme vous le voyez sur la photo.  Faut l'faire. 

 

Je viens juste de l’avoir au téléphone et sa positivité malgré les douleurs est  un exemple. Ceci dit, il faut toujours se méfier de ceux qui se plaignent trop peu. Cela cache bien souvent une hyper sensibilité. Et à force de tout garder sur soi… je vous fais  un dessin ?!..

 

Bon, je pensais vous parler plutôt d’histoires gaies et puis et puis… mais l’important c’est que tout se soit bien terminé. Y’a que ça de vraiment important.

 

210035342_5895035103869857_7925068710860957290_n.jpg
Dans les contes de fées
ça commence toujours par : il était une fois pour se terminer par : Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Sauf qu’on ne nous dit jamais comment ça se passe quand le prince, n’est pas un jeune prince,  que sa princesse a déjà quelques heures de vols en ayant malgré les apparences flatteuses largement franchi le cap de la ménopause ?! Parce que si on se réfère aux contes de fées, l’Amour ça n’existe pas après un certain âge !... Au fond quand j’écrirai un conte, avec ou sans fées,  je commencerai par : il était une fois, ou deux et même plus… pour la princesse et n’en parlons pas pour le prince qui ne se glorifiait de rien mais ne comptait plus… Bref, après mures réflexions, ils vécurent chacun dans leur appart pour se retrouver uniquement quand ils en avaient envie  et partager le meilleur des meilleurs moments de la jolie route qu’il leur restait à parcourir, en vivant l’aujourd’hui sans penser à demain. Non mais !

 

Bon, j’espère que ma petite bafouille improvisée, même un peu courte,  vous a permis  de passer un agréable moment. Il fait beau, il fait chaud, c’est l’été,  jouez les cigales, vous aurez tous le temps cet hivers de vivre en  fourmis. Profitez de chaque jour, prenez soin de vous et souvenez-vous qu’il n’y a que l’amour qui compte.

Ainsi Va la Vie…

 

Williams Franceschi

 

 

 

Pub...........................................pub.............................pub.................................................PUB

 

9782702180327-001-T.jpeghqdefault.jpg

 

 

Casablanca-l-aventure-du-film.jpgartfichier_774087_9040477_202106250432428.jpg

artfichier_774087_9040479_202106252448147.jpg

41ah0jJ4ahL.jpg



07/08/2021
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres