Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie… Episode N° 205 .... Du lever de soleil... a une dame qui m'interroge sur le coup de foudre.

 

artfichier_774087_7706324_201805110434872.jpg
Ce matin… le soleil s’est réveillé  d’un œil.
Le ciel était bas, gris et lourd. Et il commencait à pleuvoir. Avant... après la pluie... on allait aux escargots avec mon fils... joli souvenir. c'est bon les escargots hummm!!!

 

 Hier soir j’ai vu que la lune avait mis son masque et les étoiles se tenaient à bonnes distances. Les astres ont peur du désastre et se confinent en nébuleuses loin de notre voie lactée.

 

La voie lactée ? Joli nom pour définir notre galaxie. Ce monde de l’infiniment grand dont nous ne sommes qu’une minuscule particule… une poussière.

 

Pensez qu’elle est constituée 200 à 400 milliards d'étoiles c’est-à-dire de soleils tous plus petits que   le nôtre et au minimum de  100 milliards de planètes dont la terre. Quand j’y pense ; c’est désespérant.  On est juste une poussière de poussières et nous nous prenons pour le centre du monde

 

Et savez-vous combien il y a de galaxies dans notre univers ? Entre 100 et 200 milliards…  et encore ça c’est seulement ce qu’on sait… Et dans tout ça, on voudrait nous faire croire qu’il n’y a pas ; loin loin loin de nous des êtres qui marchent sur leurs deux pattes arrières, qui ont un cerveau, des yeux, un nez, une bouche et qui peut-être tapent sur leur ordinateur les mêmes bêtises que moi ? Qui vivent en famille et s’inquiètent pour l’avenir de leurs enfants ? Et pourquoi s’ils existaient, seraient-il si différents de nous ?

 

Je sais, mon raisonnement est un peu primaire mais pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple, puisque de toute manière les savants les plus savants n’en savent pas plus que moi.

 

Bref, nous connaissons tout juste notre système solaire avec ses 9 planètes, 8 si l’on retire Pluton qui depuis peu n’en serait pas une allez savoir pourquoi,  dont nous sommes, et malgré leurs proximités relatives, encore incapables de les visiter physiquement ; alors la galaxie… Laissons la tranquille.

 

Juste un truc amusant pour vous souvenir de l’ordre des planètes à partir du soleil. Essayez de mémoriser  cette phrase : "Me voici tout mouillé, j'ai suivi un nuage pluvieux", puis  repérez  la première lettre de chaque mot. L'ordre planétaire apparait simplement : "Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton".  Fastoche ! Non ?

 

Bon, j’ai l’impression que vous préférez quand je vous raconte des histoires de la vie  ou de ma  vie de tous les jours et même des histoires d’amour…

 
86277216_10156810116122337_5869346880437092352_n.jpg

Dans ma dernière chronique je vous conseillais de regarder « The Voice »
juste parce que Nataly Vétrano, une amie, y participait. Et comme vous, suivant mes propres conseils, je me suis calé dans mon fauteuil… Et je l’avoue,  ma vision de l’émission m’a conforté dans la piètre idée que je m’en faisais avant et qui m’avait éloigné de cet écran de pub permanant entrecroisé de chanteurs, souvent talentueux, drivés par des coaches larmoyants.

 

Ce jeu qui pourrait être un vrai tremplin, et qui l’est quelques fois mais rarement pour les gagnants, est en fait injuste et cruel. Imaginez que vous soyez obligé d’éliminer trois de vos enfants de votre famille juste en jugeant leurs réactions d’un soir pendant un repas! Et renier tout ce que vous avez affirmé d’élogieux sur eux.

 

Ils avaient tous du talent, tous ! J’ai vu Nathalie entrer en scène, minée par un trac papable a travers l'ecran et le choix d’une chanson qui, même si elle l’a merveilleusement interprétée, n’était pas judicieux.

Mais à mon avis le choix de Lara Fabian de l’éliminer de son équipe ne l’était pas non plus.

 

Bref ! J’imagine le désarroi de Nathalie, mais pour qu’elle soit la seule à qui Lara Fabian ait proposée de la rejoindre sur scène en concert prouve qu’elle avait peut-être des regrets mais surtout qu’elle accorde à l’artiste Nataly Vétrano  un immense crédit. Alors ! Encore et toujours ! Bravo Nathalie.

 

86732904_1087540728245480_7786547421546283008_n - Copie.jpg

 

 

Ha ! Je voulais vous dire deux mots d’une autre amie que j’adore ; Mylène Demongeot.

Elle a été atteinte par le corona virus ! Hospitalisée, soignée et elle s’en est sortie. C’est vrai que lorsque j’ai appris la mauvaise nouvelle j’ai balisé pour elle… Mais c’est fini ! Bientôt elle reprendra le tournage de son film avec Depardieu qui lui tenait tant à cœur.

 

Je t’embrasse très très fort Mylène et à bientôt de déguster des pâtes  à l’encre de sèches un peu moins dégelasse qu’à Avignon. De tout cœur avec toi.

 

 

 

 

04yatugasira081125asuwann1023.jpg

 

 

 

 

 


Il y a quelques jours j’ai eu la visite de drôles d’oiseaux
. Je devrais dire de très beaux oiseaux à trois mètres de ma terrasse. Le temps de les photographier et ils s’étaient envolés. Et ce matin, Ho ! Miracle ils étaient revenus… Whaouff ! Entre leurs deux visites j’ai eu le temps de faire une petite recherche sur ces joyeux volatiles à longs becs ; ce sont des Huppes fasciées. Elles émettent un cri ou un chant qui fait : Houp ! Houp !... houp ! Je sais j’écris assez mal le chant des oiseaux vous moquez pas c’est pas si simple.

 

 

 

DSC04608.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Au début de ce texte  je vous parlais du soleil de ce matin et au moment où je vous écris ces quelques lignes c’est déjà l’après-midi et ce sacré soleil tire toujours sa flemme. En plus il pleut. Une pluie fine, fine et pénétrante sous un ciel si bas qu’il fait l’humilité, comme le chantait Brel. Il est si bas, que je crains en bon gaulois, qu’il ne me tombe sur la tête.

 

A midi c’était escalope de veau à la crème, frittes et gâteau. Un flan. Simple efficace et très bon… Que du fait maison mais ai-je besoin de vous le préciser. 

Après J’ai regardé un épisode de « Porté disparu » sur la 12 et puis je suis revenu devant mon ordi. J’ai répondu a quelques commentaires et j’ai directement zappé sans les ouvrir  le monceau d’absurdités que je reçois en MP. À croire que ceux qui m’envoient tout ça ne lisent pas mes chroniques puisqu’ils continuent à me gaver avec leurs conneries. Je pense peu à peu les éliminer de ma liste d’amis et peut-être même, ne s’en rendront-il pas compte. Non je ne suis pas énervé ; juste agacé de répéter mille fois la même chose… Etrange ce comportement.

   

DSC04603.JPGartfichier_774087_8471010_202001101251291 - Copie - Copie.jpg

 


L’autre jour une dame m’a demandé si j’avais été amoureux ?
Drôle de question me direz-vous ? Et je lui ai répondu Oui !... sans plus de détails. J’ai évité le : « bien sûr évidement » qui, je l’avais compris, aurait pu la mettre mal à l’aise si elle n’avait pas elle-même connu ce fabuleux sentiment. Et qui surtout, risquait de banaliser un état exceptionnel dont on ne sort jamais indemne.

 

Car en réalité sa question sous-entendait : Avez-vous déjà eu un coup de foudre ?... J’aurais pu sans forcer lui tenir une conférence sur le sujet et pourtant je me suis contenter de lui dire :

« Personne ne comprend jamais pourquoi un jour, sur un mot, sur une image, sur un regard, sur un sourire, les mains tremblent, le cœur bat la chamade et l’on avance sans que nos pieds touchent le sol ? On y pense jour et nuit et quand on arrive à ne plus y penser on se sent vide. Vide  de tout en attendant que les images, les odeurs, les frissons nous envahissent à nouveau… En espérant ne pas être seul a ressentir ce que nous ressentons...  Mais, est-ce que c’est ça un coup de foudre ? ».

 

Ainsi Va la Vie…

 

Aller, je vous laisse à vos occupations

Prenez soin de vous

Je vous embrasse !

 

Williams

 

 

Capture.JPG



19/04/2020
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 166 autres membres