Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie épisode n°217…Les confidences !

 

22540237_1923425471307702 copie copier.jpg

Cette semaine je me suis demandé si je n’allais pas vous parler de l’actualité immédiate ? Vous donner mon avis sur tout ce qui se passe et nous entoure ? Hein ? Ça vous botte pas ? Mais le monde est en ébullition… On porte tous des masques… On se protège d’un ennemi invisible ! Et la situation économique ?! Oui je pensais vous parler de tout au cas où vous n’auriez pas été au courant…. Mais je vois que …

 

Bon … Après je me demandais si ma petite fée... vous la connaissez ma petite fée ? Je pose la question parce que ça fait des mois qu’elle n’intervient plus, et ma chronique, même si elle est moins régulière, a drainé de nouveaux lecteurs qui peut-être ne connaissent pas ma petite fée… Surtout depuis le Covid elle fait un peu la gueule ma petite fée…

 

– Meuh ! C’est même pas vrai que je fais la gueule et l’aut’ je me suis confinée à Brocéliande ! Un point c’est tout.

– Ha ! T’es là ?

– Sur ! que je suis là. Mais je veux pas qu’on me voit avec le masque !

– Parce que tu portes le masque toi ? Ca peut attraper le virus une fée ?

– J’en sais rien… mais c’est pour l’exemple !

– Oui pour l’exemple ! Et au fait, t’avais pas écrit un texte sur l’automne ?

– Oui, mais l’automne ça commence la semaine prochaine.

– J’aimais bien ton texte qui parlait de ton enfance… de tes amours.

tinker-bell-png-10 (2).png

 – D’abord je survolais le sujet et puis ne dévoile pas tout …

– Meuh je dévoile rien… juste t’as écrit :

 

 

L’automne, cette saison intermédiaire entre  le chaud et le froid pourrait paraitre mièvre… juste posée entre ces deux géants que sont l’été et l’hiver, berce mes souvenirs de ses feuilles qui virevoltent et tapissent mes amours d’une lumière de clair-obscur entre chien et loup…. Une lumière qui n’éclaire que ses yeux le temps d’un baiser, presque à l’abri des regards et du vent, au creux d’une porte cochère…

– Bon ça suffit !

– Et… tu parles de ton mannequin ? Je l’ai vue y’a pas longtemps…

– Non je parles de mes seize ans… c’est pas hier !

– Pourquoi hier t’étais avec ton mannequin ? Trop belle… je sens que je fais pas le poids.

– Et y’a rien qui change avec toi, c’est maladif ta jalousie !

– Je sais …Je suis malade …complètement malade…     

Bon ! Ne l’écoutez pas tout compte fait je vous ai pondu une bafouille sur les confidences.

 

 

 

Les confidences !

 

Les confidences sont le vrai lien entre deux amis. On peut être lié par des souvenirs, des banalités, des secrets de vie ou de mort ou de  de polichinelles et puis il y a les confidences…

 

51276019_2298432090473703_8414489945372098560_n.jpg

Ha ! Les confidences. Il y a celles qui se terminent par ; « surtout je te fais confiance, tu n’en parleras a personnes… » Et la réponse : « Ne t’inquiète pas je suis une tombe ! » Et ben, je dois être entouré de cimetières ambulants.

 

Surtout quand à l’inverse, évidemment, je dois garder pour moi tout ce qu’ils me racontent… Les voix des cimetières ne sont pas impénétrables mais avec ce qu’elles m’ont déballé sur les autres alors que je ne leur demandais rien,  je crains que leur discrétion, « juré craché » » sur les miennes, ne tienne pas le long terme.

 

A vrai dire, personnellement, mais c’est peut-être votre cas, même en connaissant très peu certaines personnes, je sais qu’elles ne répèteront rien … Et cette confiance nait parfois en quelques secondes… J’ai rarement été trahi et  a bien y réfléchir même jamais. Pourquoi je ressens  ce phénomène de confiance immédiate ? Je n’en sais rien, mais je l’ai encore vécu il y a quelques jours à peine, elle se reconnaitra évidement.

   

C’est étrange parce que je connais aussi des amis de longues dates à qui je sais, que si je veux que les choses se sachent, il suffit que je leur confie…  Je les appelle les trainées de poudre.

 

Mais pourquoi je vous parle de confidences ?… Alors je vous le dis, mais … c’est juste entre nous…

Parce que vous savez combien vous êtes à lire mes bafouilles ? En moyenne dans les premières minutes environs 300.  Ce qui est bien plus que certaines salles de spectacles avant le Covid et pourtant je suis tout seul à faire le guignol derrière mes mots ! Waouh ! Mon ego va exploser ! 

   

Donc reprenons… Mais non ce n’est pas un cours sur les confidences, juste une réflexion !

 

Des confidences, des vraies ; j’en fais pas des tonnes. Mais ça m’arrive parfois. Et justement c’est quand ça  à l’air anodin, mais que ça frôle mes amis ou ma vie très privée, qu’il m’arrive de souligner le coté confidentiel de la chose… le plus souvent, j’espère juste que mon interlocuteur saura garder mes mini étalages pour lui. Et j’ai de la chance, en principe mes étalages restent accrochés sur mon fil et ne se baladent pas chez les voisins au grès du vent.  

Pendant longtemps, allez savoir pourquoi, quand quelqu’un de mes proches ou pas,  avait un truc grave ou secret à confier Bing ! Ça tombait sur moi :

 

– Williams, il faut absolument que je te parle que quelque chose… Williams il n’y a que toi qui puisses…

Aujourd’hui quand la phrase commence à peu près de la même manière je coupe net et  je réponds avant la fin :

– Surtout ne me dis rien ! Rien que je doive garder pour moi ! Aucuns secrets ! Moi je répète tout …tout tout donc ! …

Et le pire, c’est qu’ils ou elles ne me croient pas et continuent leurs déballages de confidences. Une horreur ! Et le pire du pire :

williams et le femme de dos copier.jpg
– Je te dis ça, mais ne lui répète jamais. Et là je joue sur la fragilité de ma mémoire !

– Ne me dis rien ! Un jour ou l’autre je vais en parler sans faire exprès  et tu m’en voudras…

Donc, j’ai décidé de ne plus être le confident de personne ! Mais c’est un peu mission impossible…

 

Donc en confidence, je vais vous raconter l’histoire d’une femme qui vit une vie de couple parfaite et à sa grande surprise tombe amoureuse d’un autre homme… Elle ne comprend pas elle-même ce qui se passe dans son cœur. Elle était pourtant certaine que rien ne pouvait changer le cours d’une vie heureuse et toute tracée…

 

Vous voulez savoir si c’est une histoire vraie ? Le nom de la personne ? Evidement que je vais tout vous dire …. Hein ? Mais non !... Si si,  l’histoire est vraie. Mais  elle doit avoir deux ans environs. Vous voulez une confidence ?... c’est juste le sujet d’une chanson que j’essaie d’écrire… juste une chanson ! Pas vraiment une confidence. Dommage !

 

Ainsi Va la Vie…

 

Je vous embrasse

 

Williams Franceschi

 

 

 

Pub!

 

Si vous désirez vous procurer  un ou les deux de mes derniers livres et les recevoir dédicacés avec un joli marque-page  écrivez moi... en MP ou par mail... voici mon adresse mail: Franceschi.Williams@wanadoo.fr  je vous indiquerai la marche a suivre !

 

 

 

 

73497861_3416182558421803_1195850699162779648_o.jpgcouv revue le 18.4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

img144.jpg78381570_3416188261754566_1988329172375699456_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 



19/09/2020
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 170 autres membres