Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi va la vie… épisode n°100… "C'est la 100 eme !"

PICT0015.JPGC’est la centième d’ « Ainsi Va la Vie ». J’en suis encore tout surpris. Certains jours de grands doutes, qui n’en a pas ?  J’imaginais que peu à peu cette chronique s’essoufflerait. Ou pire, que peut-être lassés, par vagues  ou petits groupes  vous déserteriez ce petit rendez-vous hebdomadaire ou encore qu’à cours d’idées ou d’inspiration il me faudrait ranger ma plume dans son plumier... Car même devant le succès je n’oublie jamais, en toute modestie et toutes proportions gardées, que  la gloire est frivole et quand on la croit notre… elle s’envole.

 

Mais pour l’instant, et à ma grande surprise ; 98% des premiers lecteurs sont restés fidèles avec une fan-attitude qui me touche profondément et beaucoup de nouveaux  sont venus grossir les rangs des inconditionnels.

Merci ! Quel bonheur ! Alors, en espérant vous satisfaire encore longtemps avec mes petites histoires et au minimum, fixons nous un objectif raisonnable, pour les cent prochains épisodes … j’affute ma plume.

 

Tout a commencé il y a un presque trois ans par de petits billets d’humeur inspirés de  mon quotidien. Ce n’était au fond que de simples lettre ouvertes  diluées et rallongées, écrites dans l’urgence le dimanche en fin d’après-midi  qui commençaient le plus souvent par :

 

Dimanche 16h45 il pleut, il fait, beau ou le vent décoiffe les arbres…. Ca dépendait de l’humeur de la Météo et puis je vous racontais :

j’ai vaguement bricolé… Je me suis presque déconnecté de la réalité du quotidien… J’ai failli tondre et puis en regardant les fleurs sauvages et les jolies mauvaises herbes,  ça m’a donné le courage de ne rien couper… elles m’ont rien fait ces herbes…

…Ensuite, plus  par habitude que par envie et  pour poser les bases d’un article sur un artiste,  je suis allé faire un tour sur internet pour y compléter ma documentation personnelle. Au passage en passant par ma page, j’y ai découvert  plein de petits mots gentils de gens que je connais plus ou moins et certains  pas du tout…

 

Voilà, je vous racontais… et la chronique ne s’appelait pas encore « Ainsi Va la vie… » Ce n’est que bien plus tard,  tout en évitant d’écrire dans les règles bien strictes des articles purement journalistiques que j’ai osé aborder quelques sujets plus en profondeur… en y mêlant  souvenirs personnels,  anecdotes  et des bribes d’une vie antérieure ou j’ai eu la chance d’être ami, de  travailler avec ou à côté d’artistes exceptionnels...

J’écris toujours des chansons c’est la seule fonction purement artistique que j’ai conservée qui ait un rapport direct avec le spectacle car   même si aujourd’hui je rencontre, je reçois et je fréquente encore beaucoup d’artistes je ne suis plus ni sur les planches ni en studio sauf occasionnellement pour enregistrer une maquette. Mon regard est par la même bien différant.

 

Ecrire autrement. Que ce soit pour cette chronique comme pour les reportages que j’assume lors de certains festivals ou d’autres chroniques comme : « Tout pour la musique » je suis délibérément sorti d’un  cadre stéréotypé… et je crois que c’est ça qui vous plait.   J’utilise le : « Je » et l’usage de cette première personne  me rend  libre. Ce qui n’empêche pas les lecteurs, pour mon plus grand plaisir, de suivre mes petits conseils et d’acheter les livres ou d’aller voir les spectacles que je leur conseille…

Quand à mon écriture parfois : Relâche Max et ça coule cool, ne croyez surtout pas que je possède une écriture spontanée qui glisse  directement de ma plume au papier  sans ratures, ni reprises, ni renvois. L’important c’est de donner l’impression que c’était facile… et pour y parvenir   j’essaie  qu’elle soit claire, précise et simple, même lorsque j’aborde des sujets difficiles, complexes ou  douloureux. Et surtout si je ne crois pas l’être de nature ;  j’évite  d’être : pompe l’air !

Si Bernard Pivot trouve que le mot qui lui plait le plus dans la langue française c’est le mot : Chiant ! Malgré toute l’admiration que je porte à ce grand homme que j’ai croisé l’année dernière; j’essaie justement de ne pas l’être.

 

Personnellement, les trois mots que je trouve les plus beaux dans la langue française même si cette langue dans sa complexité, sa diversité sa force et sa beauté me plait jusque dans ses défauts ; ces trois mots sont : Aimer, Amour et Maman.

J’aime les mots qui chantent leur sens. D’ailleurs « Ainsi Va la Vie » chante sa signification. C’est à la fois un regard sur le passé et une projection vers l’avenir. Hier, aujourd’hui et surtout demain. Le vécu et l’espoir. J’aurais pu intituler ma chronique par un synonyme comme: « Destinée ». Mais reconnaissez que ça manquait un poil de poésie.

 

Il y  a tellement d’autres mots  qui par leur sens ou leur sonorité sont particulièrement jolis. Le mot « Joli » justement ou « Tendresse » ou « Elégance » écoutez ce mot : Elégance. Ce mot particulièrement féminin, Il coule comme les pans d’une robe longue…un regard profond aux cils allongés par les couleurs d’un maquillage,  un sourire éclatant ou discret… Il a l’ampleur d’un châle ou d’un large foulard de cachemire   jeté  nonchalamment sur une épaule…Dans notre belle langue les mots chantent ou murmurent leur signification… Le mot « Doux » ne vous fait-il pas penser à du coton, du satin, de la soie,  à un grain de peau, ou une caresse ? Qu’il est doux le mot doux…

PICT0016.JPG 

Je l’aime cette langue. J’aime ses mots et leur musique. Peut-être parce que je suis vaguement musicien. Mais je m’éloigne du sujet que nous pourrons aborder lors d’un prochain « Ainsi Va la  Vie » spécial langue française.

 

Au tableau d’honneur des chroniques qui remportent le plus de suffrages c’est l’Amour qui décroche le pompon. Que je vous raconte une simple, une longue ou une triste histoire d’Amour… que j’effleure les miennes en caressant celles des autres qui ressemblent aux vôtres. Que je vous parle du premier, du dernier ou d’un coup de foudre vous aimez quand j’aborde ce sujet…

 

 Comment je sais ? Simplement que vous n’êtes pas toujours plus nombreux à lire les chroniques quand elles parlent d’Amour, mais vous êtes plus nombreux à les lire plusieurs fois, à les imprimer pour les relire dans un contexte ou un environnement plus propice…

Et tout ça je le sais aussi parce que vous m’écrivez beaucoup en plus de vos commentaires.

 

Et vos commentaires justement parlons-en ! Au fil du temps ils se sont de plus en plus étoffés, épaissis, enrichis… Vous osez raconter vos propres expériences au regard du sujet abordé. Si je lis tout ce que vous écrivez et si j’essaye d’y répondre ; ce qui est devenu très intéressant à l’analyse c’est cette communication entre vous et moi et bien souvent entre vous…

 

Quelque fois, au gré d’un commentaire vous racontez votre histoire en quelques lignes ou le plus souvent vous frôler la confidence en évoquant vos propres expériences et puis dans un message en MP comme pour compléter votre texte en toute discrétion  vous entrez dans l’intimité, la vôtre et là je sens comme un frisson qui vibre sur ma peau. Je sens  combien ma petite histoire était proche de la vôtre, combien vous vous y êtes reconnus, au point que mes mots sont devenus les vôtres….

Evidemment je garderai secret toutes vos confidences…

 

Et puisque c’est la 100ème ; il y a un mot que je trouve joli…très joli... Alors un peu ému je vous l’envoie comme on souffle un baiser dans le creux d’une main….Merci !....   

 

Ainsi Va la Vie....

 

(A suivre...)

 

Williams Franceschi

 

 

Pour la 100eme  les photos d'amis, pour être le plus impartial possible........  je les ai tirées au hasard... 

 

31042_128015790558963_2326399_n Theresa Tawfik.jpg
1238827_1386789274886294_1052502907_n.jpg
10549234_1599261426967100_2349496789411023129_o.jpg
12190810_665167480292974_5069336254405058744_n katiba.jpg
12594051_10208161359088960_4506615817708167376_o.jpg
13624609_519668134903251_1482374390_n (2).jpg
14492482_10207158069246927_8826007572194575106_n marie-france.jpg
15439997_1401941506512595_1114208762241492237_n.jpg
19059631_10211257597088363_10698479117560384_n.jpg
20374583_10155575047573493_1059022389368277342_n dominique guillon.jpg
20667914_10209806214093323_397858926_n.jpg
21151408_1607597922604866_7475034717466789639_n bernadette brouchard.jpg
21731137_844033455753508_7974556525917557545_n.jpg
24129923_1873385892701485_947804470523416766_n.jpg
25519762_343481316126495_175666756_n.jpg
25594061_10213070159340180_4919059139045224290_n catherine lecoq.jpg
26166440_10155679300875081_3151679010854242604_n.jpg
27332278_1687647897960041_909719113965102552_n veronique bourgeois.jpg
27332333_10215771518467258_3153579612215592509_n vyto.jpg
27654634_768482540021808_2534424022753561689_n.jpg
27781015_10214787455936190_1257299807_n.jpg
dominique pralong.jpg
françoise alaime.jpg
jacque stéau.jpg
Marie marie.jpg
Marie-Jeanne Freyens.jpg
Maryline Martin.jpg
Michèle.jpg
nathalie kol.jpg


rachel 2.jpg

 

 

 

 

 



17/02/2018
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres