Articles et chroniques

Articles et chroniques

En quelques mots : Y’A DES JOURS COMME CA.

 

williams avec lunettes (3).png


Y’a des jours comme ça, après des périodes lourdes, difficiles et compliquées qu’on n’a avouées à personne ou presque, on nage dans un espace qui nous dépasse. On ne touche plus terre. Ça sent le bonheur à plein nez. Pourtant, on était certain,  comme pour l’argent, qu’il n’avait pas d’odeur. Mais c’est faux, son parfum nous envahit. Il nous envahit au point d’en ressentir la chaleur à fleur de peau jusqu’à nous irradier le visage d’une envie permanente de sourire... Fabuleux moment…Fabuleuse et étrange bouffée de plaisir… Etrange ! Ça fait un bien fou, difficile à exprimer, mais un bien fou.

 

On marche sans raison d’un pas léger vers une fenêtre et on lève les yeux au ciel sans même capter s’il est bleu, gris ou nuageux. On lève  simplement  les yeux au ciel, d’un mouvement réflexe, pour s’adresser à ce personnage immatériel assis sur son nuage, auquel on ne croit plus, sauf aujourd’hui,  tant il fut absent dans les pires instants. Et puis, surpris par nos propres réactions, ces yeux qui pétillent d’une humide émotion, on les baisse. On les baisse vers le sol jusqu’à redécouvrir qu’on est pieds nus alors qu’on croyait avoir enfilé des pantoufles. Lentement, on les relève en croisant simultanément les bras, avant de déplier l’avant-bras droit en pivot sur le coude, pour autoriser sa main à s’étaler sur notre joue avant d’enrober notre menton entre le pouce et la paume de cette main, dont les doigts instables, filent  sur notre nuque pour gratouiller la racine de nos cheveux avec toujours ce sourire au bord  des lèvres qu’on retient  à en rougir pour éviter qu’il n’éclate en un rire sonore.

 

Nos doigts pianotent maintenant sur notre joue, comme s’ils rythmaient les questions qu’on ne cherche même plus vraiment à se poser. On est ici et tellement ailleurs. Tout ce qui nous paraissait insurmontable est tombé aux oubliettes. On a rien réglé, ou si peu, mais ce matin on s’en fout !

 

Ce matin on se sent bien. On plane dans un espace qu’on avait presque oublié. Et en plus, on ne sait même pas pourquoi on se sent si serein. Pourquoi  on réagit comme ça, ni d’où ça vient !! Enfin si, on sait. Mais même si on sait, et qu’on a envie… une folle envie de l’extérioriser ! De le crier sur les toits, on ne va quand même pas le hurler dans un post sur Facebook. Non ? Y’a des jours comme ça… On peut s’enivrer d’une odeur devenue parfum, et savourer le bonheur d’un instant rare, aussi éphémère soit-il… y’a des jours comme ça ou le bonheur se cristallise et l’éphémère s’immortalise… Y’a des jours comme ça… c’est la vie.

 

Williams Franceschi

 

Déjà publié:

 

Capture y'a des jours comme ça .JPG

 

 

 

Pub ou conseil de lecture:

 

Capture bandeau FB.JPG



25/07/2023
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 194 autres membres