Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi va la vie… épisode n° 96… Hors Série...

Je vous ai fait un "Hors série" juste pour que ce soit plus lisible que sur ma page Facebook... 

 

Bonjour les amis,12281997_446358662234199_1080518664_o.jpg

Tout va bien ? Juste un mot en passant après la petite mise au point que j’ai postée ce matin. (mais qui datait de l’année dernière ce qui prouve qu’il n’est pas inutile de la répéter).

 

Ha! Deux petits trucs a vous raconter. je vous ai posté la chanson de Sarah Caillibot : "Tu me manques" alors précision:  j'Aime  tout chez cette artiste que je ne connais pas personnellement : La voix, le grain, la couleur, la chanson, le texte, la musique son look... Tout ! et comme ca fait dix fois qu'on me pose la question  Non! ce n'est pas moi qui ai écrit la chanson... je sais y'a des mots qui... j'aurais bien aimé mais je n'y suis pour rien.

 

 

On ne sait jamais peut-être qu'un jour mais pour l'instant elle a assez de talent pour se débrouiller toute seule... la preuve !

 

Revenons a nos moutons....   

 

Devinez ce que je fais ? Et oui j’écris !... J’écris et pourtant nous sommes jeudi et je n’ai toujours pas terminé l’« Ainsi Va la vie »  à paraître samedi. Je rame sur le sable….

 

Il fait un ciel de neige. On dirait qu’un voile de tulle grise recouvre la Provence. L’air est doux et  en marchant j’ai pas mal discuté avec ma chienne Laïka.  

Y’a de magnifiques chardonnerets élégants et des têtes noires qui virevoltent près de la terrasse…

 

Deux idées m’ont traversé l’esprit alors avant qu’elles ne se fassent la belle…je viens  me rassoir devant mon écran.

 

Depuis une semaine j’ai jeté pleins d’idées pour cette prochaine chronique... une page, deux pages et puis...  le lendemain une autre... une page deux page… je pourrais m’en contenter mais vous êtes de plus en plus nombreux et ne le répétez pas de plus en plus attachants.

 

 Alors ce qui n’était qu’un jeu au début… après 96 numéros me demande aujourd'hui  vaguement  plus de sérieux.

 


Remarquez tout ce que j’ai jeté sur le papier ou sur l’écran n’est pas perdu
ça demande juste à être un peu plus travaillé, un peu plus peaufiné pour justement donner l’impression que c’est sorti au premier jet…

 

 De quoi je vous parlerai samedi  si je parviens terminer ma bafouille ? 

En premier, suite a la visite  d'Hélène de Cat, Cat  qui me suis depuis longtemps et qui me rencontrait physiquement pour la première fois dimanche j'avais commencé un texte sur cet instant là... et surtout sur un détail très singulier. Cat m'a parlé d'un texte assez ancien qui l'avait marquée. Ce texte parlait d'un petit arbre... mais existait-il?... les auteurs inventent-ils tout ? leurs amours, leurs chagrins, les arbres qui leur servent d'appuis ?...

 

 Ou peut-être, vais-je vous parler d': « Un jour une femme… »  C’est juste la description de cet instant magique si difficile à exprimer qui vous brule les yeux et rend tout le reste flou, lourd et chaud… surtout quand il ne se passe rien  et que l’esprit est vide ou rempli d’une seule image … Parfois d’un regard qui feint de vous fuir alors qu’il vous cherche.

 

A moins que je termine un  texte qui parle du féminisme et du  manifeste du collectif des 100 femmes sur la liberté d’importuner qui leur semble indispensable à leurs épanouissements sexuelle. Tout ca m'hérisse le poil....

Normal de se frotter contre une femme dans le métro? de poser sa main sur son genou ou de l'embrasser sans son accord?... non je rêve ou je suis très vieille France   mais y'a des tartes qui se perdent... pauvres mecs!... pas mec du tout d'ailleurs!

 

J’adore Catherine Deneuve en tant qu’actrice, dans la vie je l’ai juste croisée une fois ou deux ca m'a pas marqué… si j'arrive a terminer peut-être que je vous parlerai de ça  

 

Et en fin de compte j’aborderai peut-être un autre sujet qui s’adressera directement à vous ! En groupe ou individuellement. Vos commentaires et vos analyses m’épatent et me touchent. 

 

Ca mérite bien qu’on inverse les rôles et que je vous applaudisse.

Bon j’y retourne sinon j’y arriverai jamais.

 

Je vous embrasse

A très vite

 

Williams



25/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 129 autres membres