Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi va la vie… épisode n° 36… Je voulais vous parler d’amour

Aujourd'hui c'est la Saint Valentin...Alors parce que c'est l'occasion ou jamais: lettresdamour.jpg

Je voulais vous parler d'Amour!

 


L’Amour ! L’amour qui vous fait trembler des mains
et battre le cœur sur des rythmes fous juste en pensant à l’autre…

L’amour qui vous fait monter les larmes et vous noue la gorge.

L’amour qui vous fait pousser des ailes et atteindre des sommets improbables…

L’amour qui peut faire d’un homme simple un héros…

L’amour avec ses instants chauds, doux, lumineux où l’on veut, l’on peut et l’on parvient  à briller dans le regard de l’autre comme elle brille en permanence dans le nôtre.

 

L’Amour avec le cœur et le corps jusqu’au bout de soi-même dans un plaisir extrême alors que satisfait on pensait tout connaitre ; atteindre l’extase suprême.

L’Amour auquel on ne rêvait plus… Le même qui vous tombe sur la tête…

 

L’amour …  et l’amour qui s’éloigne mais laisse toujours planer l’espoir.

L’amour auquel on s’accroche comme à un rocher et qui sous l’assaut des vagues vous écorche.. non, vous déchire les mains…

 

L’amour qui vous laisse impuissant face à des circonstances au risque d’en mourir d’amour.

L'Amour tranchant qui vous déchire d'un simple éclat de rire qui revient en échos   

L’amour où le silence fait trop vite place à l’absence.

L’amour où des questions répondent à des questions.

L’amour où l’on finit par se convaincre que c’est  mieux ainsi.

L’amour du désespoir avant la désespérance avec cet air bêtement digne.  

 12281997_446358662234199_1080518664_o.jpg

L’amour avec ses bobos, ses plaies ses cicatrices.

L’amour où l’on souffre ; longtemps avant que ce ne soit terminé.

L’amour de l’avant départ où l’on ne réagit même plus.  

 

L’Amour comme une maladie dont on sait malgré les apparences qu’on n’en guérira jamais.

 

L'Amour avec un A majuscule et des souvenirs a perte de vue

L'Amour qu'on lui a avoué, timide et penaud, comme on joue d'une plaisanterie tant l'angoisse d'un échec nous étreignait...  

L'Amour immense qu'on ne lui avouera jamais.

Et l'Amour que l'on partage chaque jour encore tout étonné que la vie nous ait fait un si beau cadeau...

 

Voilà quelques  façons éparses  de décliner, ou de l'avoir vécu. l’Amour qui peut tous nous atteindre ou nous a déjà envahis  … à moins que cela ne s’adresse qu’a une seule personne…

 

Parce que la vie n'existe pas sans amour.

Avec des roses, d'un coup de fil, par SMS, ou murmuré au creux de l'oreille ou de l'oreiller pensez à dire: Je "t'aime" a ceux que vous aimez...  

 

Ainsi va la vie…

 

(A suivre…)

 

Williams  

 

 

 



18/12/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres