Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi Va la Vie… épisode n° 236… La télé, les séries, et notre mémoire…

 

Sylvie Ayme.jpgDepuis quelques semaines déja, alors que des sujets que j’imagine intéressants me traversent l’esprit et souvent  y séjournent au point  ne plus en sortir,  je ne sais  pourquoi, à la dernière minute je bifurque.  Et bizarrement,  je bifurque systématiquement  vers  le cinéma et  la télé. Ce virage incontrôlable en direction du cinoche, même quand j’ai prévu un autre sujet, a commencé  avec  Marlène Jobert et le récit de  notre histoire de parapluies à saint Germain des près, qui vous a passionné alors qu’il ne s’agissait que d’une anecdote.  Et cette petite histoire sympathique  a dévoré le sujet initial qui devait se cantonner à la nostalgie et  au bord de mer en rade de Carry le Rouet, lieu stratégique du début de mon prochain Roman. Comme quoi, de fil en aiguille…

 

Et de fil aiguille  nous sommes remontés par le biais de photos  à  l’époque paléolithique  de mon journal,  jusqu’à quelques festivals de la télé de Monte-Carlo des années … bof !

 

C’est en pensant à Sylvie Ayme, cette marseillaise, scénariste et réalisatrice,  ancienne élevé de l’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son, qui tourne actuellement à Marseille, justement sa ville natale,  et plus précisément aux iles du Frioul   une fiction dans la collection: « Meurtres à… » Pour France 3  dont je vous ai soufflé quelques mots la semaine dernière, que l’idée qui ne me quitte plus, de vous parler des téléfilms en général et par ricochet d’elle en particulier, s’est incrustée plus profondément encore  dans mon cortex frontal pour transformer cette envie en besoin! Et surtout, d’étoffer mon propos d’une intro digne de ce nom.

 

70676735_107272767337154_8378739943270252544_n.jpg

 

Jeudi,  j’ai regardé sur la 3 "C'est beau la vie quand on y pense" : de et avec Gérard Jugnot.  Et  vendredi, toujours sur la 3  : "La Loi de Julien", avec  l’excellentissime Jean-Pierre Darroussin. Ces deux extraordinaires fictions me confortent dans l’idée que la différence entre téléfilm et film de cinéma n’existe plus.  Et aussi, qu’un film, quel qu'il soit, ne tient sa qualité et sa réussite, à mon humble avis,  en premier à son histoire, il faut une histoire solide  et des dialogues à la hauteur. Et  en second   à sa distribution.  Et aussi, mais ce n’est pas un secret, mais il est toujours bon de le rappeler  à une succession d’éléments entremêlés plus importants les uns que les autres qui vont du montage à la musique, des décors à l’éclairage… sans oublier tout ce que je ne cite pas et en particulier :   Le metteur en scène, devenu réalisateur quand il s’agit du septième art, qui orchestre tout ça de d'une  camera de maitre  devenue  baguette magique..  

 

Mais pour commencer; un peu d’histoire ?... juste un tout petit peu. Juste pour situer les choses, sans chercher à vous retracer précisément la longue saga de notre petit écran. Un bout d’histoire, mais pas celui  qu’on nous a trop souvent seriné en nous prenant la tête et  à témoin, nous les pauvres enfants ou petits-enfants  de la télé de Tchernia ou Thierry la Fronde … Non, juste un petit rappel. OK ?...toujours d’accord ?  Bon alors je continue.

 

 

 16178156208_fd3fa7a5a3_o_0.jpgCar au fond, comment parler des fruits d’un arbre quand on ignore tout de ses racines ? On peut, c’est vrai ! Je mange des bananes et pourtant  je ne connais rien de rien au  bananier, je conduis une voiture et je ne suis pas mécano ! Mais c’est contraire à ma curiosité presque maladive. Donc commençons par le commencement l’invention de la Téloche !

 

Si l’idée de transmettre des images émergea vraiment avec insistance  dans le cerveau de  quelques savants proches du professeur tournesol,   qui auraient pu jouer dans « Retour vers le futur » aux alentours  de 1880, bien avant l’invention du cinématographe  des frères Lumière, c’est dans les brouillards de  Londres, en 1924  que l’ingénieur John Logie Baird transmis pour la première fois une image de télévision d’un point à un autre. Encore une fois messieurs les anglais avaient tiré les premiers !

 Thierry-la-fronde-couleur.jpg

Tandis qu’au pays de Voltaire et d’Hugo, la première émission eut lieu sept ans plus tard et  confidentiellement en 1931  de Montrouge à Malakoff  et ce n’est que quatre ans plus tard encore, le 8 novembre 1935, que depuis la tour Effel sera lancé la première émission de la première chaine de télévision  à l’attention de  quelques téléspectateurs privilégiés. Sur ces premières images ; on y voyait la comédienne Béatrice Bretty, le comédien Jean Toscane et René Barthélemy considéré comme le père de la télévision…

 

Ça, c’est l’histoire de la préhistoire de la télé, parce qu’on peut dire que la vraie télé  débute et se développe vraiment à partir de 1949 et que ce n’est qu’au début des années 60  que l’on peut enfin parler de son éclosion  à en juger par les souvenirs restés gravés dans la  mémoire collective  même si les postes sont encore  rares et que certains soirs toute la famille, quand ce n’est pas une partie des habitants du quartier, se retrouve agglutiné et heureux de l'etre, devant l’écran magique de voisins  propriétaires de la petite lucarne  qu’ils partagent pour la curiosité  et le bonheur de tous.

 

La télé, la vraie,  n’a à peine  que 60 ans et elle ne fera son entrée dans neuf  foyers sur dix que dans les années 70.

Bon,  ça va?  Personne ne s’est encore vraiment endormi sur mes premières lignes ? …  Je continue ?  Et je vais essayer de vous pondre une suite un peu moins encyclopédique, donc  moins soporifique.

 

Le_Chateau_de_ma_mere.jpg
La Télé n’a à peine que soixante ans
, mais dès sa naissance c’était déjà une vielle dame digne et respectable. Elle ne pouvait pas vieillir, elle l’était déjà, alors  au contraire  il lui fallait  rajeunir en évoluant au fil des années.

 

Et même, si parfois, nombre d’entre nous, parce que c’est le miroir de notre génération  regrette une certaine télé; il faut bien reconnaitre qu’on est passé d’une chaine en noir et blanc, à trois  en couleur, puis  à des centaines  en haute définition…  Et surtout, pour ce qui m’intéresse le plus, de dramatiques, qui n’étaient que du théâtre filmé, à des téléfilms qui aujourd’hui sont devenus des fictions dignes du cinéma quand ce ne sont pas de vrais films voués à ne pas sortir en salle !

 

ghost-affiche-de-film-40x60-cm-1990-patrick-swayze-demi-moore-jerry-zucker.jpg
Mais pourquoi ce petit préambule historique ?
  Un peu pour nous rafraîchir la mémoire. La mémoire qui sélectionne vite, très vite. D’ailleurs, que vous reste-t-il ?  De  quoi vous souvenez vous de ce que vous venez de lire ?... pas grand-chose ?... Si !  Juste l’essentiel. Le minimum du minimum … non non ! Ne relisez pas, vous le ferez tout à l’heure.

Vous ne vous souvenez que de ce qui vous intéresse. Juste de ce qui vous intéresse ni plus ni moins.   Les dates, les noms, les lieux… oui,  vous vous souvenez de Londres parce que j’ai parlé du brouillard ou de la tour Effel  mais pour le reste Zipppp !!!...  Presque tout oublié.

 

C’est normal. Ne cherchez pas.  Il y a 5 types de mémoires dans notre petite boite à neurones de 140o g  et l’une d’elle, qui fonctionne à court terme, s’appelle la  mémoire de travail.  Elle permet de retenir 7 informations pendant 2 minutes comme une date ou un numéro de téléphone et puis après, si le cerveau considère que ça n’est pas très important, Zippp… il efface. Par contre, si ça l’intéresse,  Zipp !!!  Il envoie l’info de la mémoire vive  vers le disque dur. Les fabricants d’ordis n’ont rien inventé.

 

 18798067.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

La mémoire est fragile, tellement plus fragile qu’il n’y parrait. En 1990…91  on était en pleine guerre du golfe ! Qui s’en souvient ? La guerre du Golfe fut un conflit qui opposa l'Irak à une coalition de 35 États dont la France, dirigée par les États-Unis  à la suite de l'invasion du Koweït par l'Irak. Ça aurait pu dégénérer en troisième guerre mondiale et aujourd’hui dans la mémoire de beaucoup, c’est flou. Terriblement flou.

 

Par contre  tout le monde se souvient en 1990  de   « Forrest Gump » avec Tom Hanks de « Pretty Woman »avec Richard Gere, Julia Roberts ou de « Ghost »avec Patrick Swayze, Demi Moore, Whoopi Goldberg et en France de l’extraordinaire : Le Château de ma mère  d’ Yves Robert avec Philippe Cautère, Nathalie Roussel, Didier Pain.

 

C’est aussi ça la mémoire sélective !... Et parfois j’avoue que ce n’est pas plus mal qu’elle préfère se souvenir des belles images de nos écrans plutôt que d’évènements ou d’infos toxiques

 

011 - Copie (2).jpg
Ha ! Au fait en 1990
, au début de cette guerre, ca va vous amuser,   devinez ou j’étais ! Non mais c’est juste pour l’anecdote parce c'est incroyable c'est un ami qui vient de me le rappeler. J’étais en plein désert du Sahara. C’est très très beau le désert mais pas en toutes circonstances. Je vous raconterai cette histoire une autre fois. Par contre  je me souviens comme aujourd’hui que je n’avais qu’une hâte ; rentrer ! Renter  en France. Y’a des jours comme ça 
où l’on trouve que son pays est très beau…Très très beau !.. oui c'est moi sur la photo avec 30 balais de moins j'étais encore très comestible! 

 

C’est marrant parce que je me dis que dans quelques années, quand cette pandémie ne sera même plus un souvenir, si quelqu’un, par le plus grand des hasards,  relit ces dernières chroniques il risque de se demander de quoi je parlais. Si si vous verrez on oubliera totalement ce corona machin… On oublie et on oubliera...

 

 

sylvie Ayme.jpg

Mais ne dit-on pas  que la culture c’est ce qu’il reste quand on a tout oublié ?j’adore cet aphorisme.   Pourtant l’image, l’image que j’ai posée au début, l’image de Sylvie Ayme  avec sa caméra  vous revient et ça  vous fait presque sourire.

Donc l’image s’imprime bien plus que mes mots !... En tout cas en apparence. Parce que comme j’ai écrit deux fois son nom et que je vais vous en reparler encore un peu plus loin, là, vous retiendrez presque définitivement à la fois son nom et l’image qui lui correspond. Ne le répétez pas c’était un peu le but recherché !C’est pour ça que j’ai insisté pour avoir et vous présenter  une photo d’elle très proche de  la réalité  du personnage.  (Message subliminal) Et je crois qu’elle l’est !

 

Je ne sais pas quand sera programmé son : Meurtres dans les iles du Frioul mais je sais par avance qu’elle va faire un carton. Pourquoi j’en suis si sûr? Parce qu’on ne doute pas d’une évidence. Ca aussi c'est un aphorisme, mais il est de moi et je le revendique.

 

Sylvie est une perfectionniste. Quand on connait son parcours et qu’on découvre le nombre de diplômes obtenus avec la mention Très bien comme on dit aujourd’hui : On hallucine.

 

 

 

89371112_3726924540680935_2579887829941223424_n - Copie.jpg
J’ai, je crois, vu toutes ses réalisations des plus énormes aux plus modestes, des courts métrages à Alex Hugo, de Cassandre à Mes amours mes emmerdes, de Camping paradis à LA FILLE DU CHEF avec Claire Borotra et Guy Marchand en passant par LE PONT DU DIABLE  … tout je vous dis ! Absolument tout.

 

Dès la première fois, sans trop savoir vraiment pourquoi, j’ai observé sa mise en scène, cette manière tout à fait à elle de peindre son  tableau, d’avancer ses personnages, d'articuler les scènes… Au début, au tout début et c’était normal  je l’ai trouvée très conventionnelle avec  pourtant  quelque chose de bien à elle que je ne définissais pas. Et aujourd’hui, je saurais reconnaitre sa patte, sa touche, sa couleur en quelques plans!

 

C’est beau le talent, très beau et elle en est pétrie,  mais en plus Sylvie Ayme  a une empreinte une très belle empreinte ! Bravo l’artiste.

 

 Ainsi Va la vie….

 

Williams Franceschi

 

 

Pub................................................................................................

 

artfichier_774087_8892686_2021013004005.jpgartfichier_774087_8892685_202101300241860.jpg

big_artfichier_774087_8892687_202101300522522.jpg
146680574_10221583722275593_2985952693631086618_o.jpg
artfichier_774087_8892684_202101300159175.jpg
122080058_3476729129055570_209197858697289212_n.jpg



13/02/2021
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 180 autres membres